Top 5 : ils ont joué à Valence et Monaco

le
0
Top 5 : ils ont joué à Valence et Monaco
Top 5 : ils ont joué à Valence et Monaco

Alors que Monaco et Valence s'affrontent ce soir en tour préliminaire de Ligue des champions, ils sont seulement cinq à avoir porté les maillots de ces deux équipes. Un quintet tantôt méditerranéen tantôt latin, souvent plein de lose, mais toujours succinct.

Fernando Morientes (Monaco : 2003-2004 ; Valence : 2006-2009)


Pour Fernando Morientes, qu'il s'agisse de Valence ou de Monaco, il est avant tout question de renaissance. Lorsqu'il débarque en 2003 sur le Rocher sous la forme d'un prêt, l'attaquant espagnol est tricard du Real Madrid et souhaite se relancer à l'approche de l'Euro portugais. En rouge et blanc, le natif de Cáceres va réaliser l'une des plus belles saisons de sa carrière en inscrivant la bagatelle de 22 buts en 42 matchs, toutes compétitions confondues. Surtout, si le groupe se casse la gueule dans la dernière ligne droite du championnat français, Morientes contribue grandement à l'épopée monégasque en Ligue des champions, finaliste malheureux face au Porto de Mourinho. L'attaquant espagnol finit meilleur buteur de la compétition avec neuf pions, dont deux plantés contre le... Real Madrid, en quarts de finale. Deux ans plus tard, et après un passage raté au sein du " Liverpúl " de Rafa Benítez, San Fernando revient en Espagne. Lors de la saison 2006-2007, il plante 19 buts en 36 matchs (dont un triplé en Ligue des champions face à l'Olympiakos) et retrouve la Roja en fin d'exercice. Malheureusement pour lui, ses deux autres saisons sous le maillot Che ne seront pas aussi convaincantes. En 2009, Morientes part se finir vilainement à l'OM, grappillant toutefois un titre de champion de France. Une dernière saison en forme de best of d'une carrière jalonnée de trophées, mais jouée sur courant alternatif.

Marco Di Vaio (Valence : 2004-2006 ; Monaco : 2006-2007)


Marco Di Vaio à un bout, Ludovic Butelle à l'autre

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Cette phrase de Lamartine siérait tout à fait à la carrière de Marco Di Vaio, parti en Espagne pour rejoindre ses compatriotes Claudio…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant