Top 14: William Servat pourrait reprendre du service à Toulouse

le
0
WILLIAM SERVAT POURRAIT RETOURNER SUR LE TERRAIN POUR LE STADE TOULOUSAIN
WILLIAM SERVAT POURRAIT RETOURNER SUR LE TERRAIN POUR LE STADE TOULOUSAIN

TOULOUSE (Reuters) - L'ex-talonneur de Toulouse William Servat, devenu entraîneur des avants du club après avoir pris sa retraite en juin, pourrait redevenir joueur pour pallier l'épidémie de blessures à son ancien poste, a déclaré jeudi le président du Stade Toulousain.

"Nous avons demandé à la Ligue sa requalification", a dit Jean-René Bouscatel à Reuters, confirmant une information de la chaîne Canal+.

"C'est une sécurité par rapport à une série de blessures récurrentes à ce poste (...) Après, au niveau sportif, (le manager général) Guy Novès décidera si c'est une nécessité de faire appel à lui."

En l'absence de Gary Botha et Christopher Tolofua, le club toulousain dispose actuellement d'un seul talonneur en pleine possession de ses moyens, l'ancien briviste Virgile Lacombe.

"La qualification est en cours", a confirmé une porte-parole de la Ligue nationale de rugby (LNR).

"Logiquement, ça devrait être fait avant demain (vendredi) soir. La Ligue a l'habitude, on l'a déjà fait pour d'autres jokers médicaux (...) Si Guy Novès veut le mettre sur la feuille de match (contre Bayonne vendredi soir, NDLR), il pourra le faire."

La porte-parole a précisé que l'ancien international serait considéré comme le joker médical d'un deuxième ligne, le jeune Bastien Chalureau, 20 ans.

William Servat, 34 ans, a mis un terme à sa carrière de joueur début juin après avoir été sacré champion de France avec les Rouge et Noir. Il a remplacé dans la foulée Yannick Bru, appelé dans l'encadrement du XV de France, au poste d'entraîneur des avants du Stade Toulousain (voir ).

Si l'ancien talonneur international venait à rechausser les crampons, il imiterait son collègue Jean-Baptiste Elissalde, entraîneur des lignes arrières, qui avait repris une licence en septembre 2011 face à l'absence de nombreux joueurs toulousains partis disputer la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande.

Jean Décotte, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant