Top 14 : vainqueur de Clermont, le Racing continue d'y croire

le
0
Top 14 : vainqueur de Clermont, le Racing continue d'y croire
Top 14 : vainqueur de Clermont, le Racing continue d'y croire

Le Racing a préservé de justesse une victoire importante contre Clermont (27-24) en vue de la qualification pour la phase finale. Malgré un début de match facile, les Franciliens se sont finalement donné des sueurs froides. Le toit était fermé, comme s'il fallait cacher quelque chose ou se prémunir des soubresauts de la météo. Dommage, car le ciel était bien bleu et les 31 432 spectateurs réunis au stade Pierre-Mauroy auraient pu prendre un bain de soleil tout en assistant au succès du Racing.

Le club francilien, à peine remis de l'épisode de la fusion et de son mariage raté avec le Stade Français, avait un besoin urgent de points pour ne pas perdre ses dernières illusions de figurer parmi les six premiers et de se qualifier pour la phase finale.

Les Clermontois, qui avaient décidé d'aligner une équipe remaniée, afin de préserver leurs forces en vue du quart de finale de la Coupe d'Europe contre Toulon, l'ont senti passer. Il a fallu moins d'une minute aux joueurs des Hauts-de-Seine pour planter leur premier essai, sur une charge de Nakarawa (1re).

Expulsion du Clermontois Stanley

Une demi-heure plus tard, Masoe s'est écroulé à son tour juste derrière la ligne adverse. Nouvel essai et double break au score (20-0, 31e). Entre ces deux réalisations, les Racingmen ont surtout laissé venir des Auvergnats entreprenants mais maladroits. Spedding ou Abendanon ont tenté de secouer l'édifice francilien mais sans succès.

En face, il y avait tout le monde. De Carter à Machenaud, en passant par Chavancy, Imhoff, Dulin, Ben Arous, Lauret, Le Roux ou Masoe, tous les grands leadeurs qui ont porté l'équipe jusqu'au Bouclier de Brennus la saison dernière, étaient présents. Ils ont cependant connu des frayeurs en seconde période, encaissant très rapidement un essai de Jedrasiak (47e).

Malgré l'expulsion du centre clermontois Stanley, trop virulent sur les plaquages (61e), et un essai d'Imhoff dans la foulée, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant