Top 14: Toulouse veut oublier à Bayonne l'"accident" de Perpignan

le
0

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - "Passer à autre chose", "se remobiliser", "mettre les bons ingrédients". Les joueurs du Stade Toulousain promettent un sursaut vendredi à Bayonne après leur match "catastrophique" contre Perpignan, samedi dernier en Top 14.

Les Rouge et Noir ont connu un "accident" au stade olympique de Barcelone où ils ont été largement dominés par les Catalans (34-20), et connaissent un début de saison mitigé, marqué par deux défaites en autant de déplacements.

Alors que se profile un nouveau voyage, cette fois en terre basque, les champions de France en titre veulent montrer "du contenu" et "de la passion" afin de garder la bonne habitude prise la saison dernière, où ils n'ont jamais perdu deux matches de suite en championnat.

"C'est la thèse de l'accident, oui, comme ça peut arriver parfois", assure le deuxième ligne international Romain Millo-Chluski.

"On est tous des humains, et les uns après les autres on a failli sur ce match. La critique a été faite mais ne dramatisons pas. Perdre à Perpignan, ce n'est pas exceptionnel, ce n'est pas honteux. On ne va pas se flageller (...) C'est un match où on est passé à côté, momentanément, voilà, c'est tout."

"ON MÉRITAIT DE PERDRE"

Cinq essais encaissés, des erreurs de défense et une première période fantomatique (27-6 au repos) ont semé le doute dans le camp toulousain, où le manager général Guy Novès livre un diagnostic sans appel.

"Je pense qu'on méritait de perdre. Il n'y a pas à discuter de ça, il faut féliciter Perpignan. Nous, on a été catastrophiques", assène-t-il, sans exclure que le voyage à Bayonne se solde par un deuxième revers d'affilée.

"Ça peut arriver, parce que je pense que les joueurs sont des hommes, pas des machines. Ils peuvent faire deux matches moins aboutis consécutivement", prévient-il, avant de prédire "un match dur" face aux Basques.

"Ils ne méritaient pas de perdre contre le Racing Métro (18-25 samedi dernier, NDLR). Ils ont un énorme engagement, ils sont très durs à l'impact, ils ont un paquet d'avant robuste, ils sont forts en mêlée, ils ont une bonne conquête (...) Cette équipe va atteindre sa vitesse de croisière très rapidement", juge le technicien toulousain.

Après le trou d'air de Barcelone, Guy Novès dit qu'il jugera d'abord ses joueurs sur la manière.

"En terme de contenu, je suis vraiment sincère : la victoire ou la défaite m'importent peu. Sur ce match, je veux voir des mecs prendre du plaisir sur le terrain, du plaisir à vivre leur passion", explique-t-il.

Le message semble être passé dans l'effectif, comme le confirme Romain Millo-Chluski.

"On va se concentrer sur nous et sur les échéances à venir et ça commence par Bayonne", indique le joueur.

"Je ne sais pas si on va gagner là-bas, je ne sais pas ce qu'on fera, mais il faut au moins mettre les ingrédients pour sortir satisfaits de ce match."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant