Top 14: Toulouse renverse la situation et bat Toulon

le
0

PARIS (Reuters) - Toulouse a renversé samedi une situation bien compromise en s'imposant 13-12 devant Toulon à l'occasion d'une dixième journée du Top 14 également marquée par la courte victoire du Racing-Métro sur le Stade Français dans le derby francilien (16-12).

Deux pénalités et un drop manqué par Jonny Wilkinson dans le dernier quart d'heure ont privé le club varois d'un succès qui leur semblait acquis (12-0 à la mi-temps) et permis aux Rouge et Noir de prendre la tête du championnat de France.

Sur la pelouse d'Ernest-Wallon, l'international Frédéric Michalak a inscrit la totalité des points de Toulon avant la pause.

Dès la reprise, l'ouvreur toulousain Jean-Pascal Barraque sonnait la révolte d'une pénalité. Il était imité 13 minutes plus tard par Jean-Marc Doussain, avant que le demi de mêlée sud-africain Jano Vermaak n'inscrive l'unique essai de la rencontre, transformé par Doussain.

"Face à Toulon, c'est toujours compliqué. En première mi-temps, ils ont joué avec le vent et nous, nous avons été plus efficaces en deuxième mi-temps", s'est félicité Thierry Dusautoir, capitaine du Stade Toulousain.

"Ce n'est pas trop dur d'avoir des matches aussi stressants quand on les gagne à la fin", a-t-il ajouté en riant au micro de Canal +.

"JE SUIS FIER DES GARS"

Du côté des Toulonnais, champions d'Europe en titre, on tentait de faire contre mauvaise fortune bon coeur, à l'image de Sébastien Tillous-Borde, le demi de mêlée du RCT.

"On fait une super première mi-temps mais beaucoup trop de fautes en deuxième. On passe complètement à côté pendant 20 minutes et les Toulousains reviennent. On rate des occasions à la fin. C'est comme ça, on s'était promis de faire quelque chose de bien ici, je suis fier des gars."

Les autres matches de cette 10e journée, dont le bal avait été donné vendredi soir par une défaite de Montpellier à Bayonne (24-19), se sont tous soldés par des victoires à domicile.

Au Stade de France, le derby a accouché d'un match terne et sans relief, hormis un essai de Luc Ducalcon inscrit à la troisième minute de jeu. Le reste de la partie a été un duel de buteurs entre Jonathan Sexton et Julien Dupuy.

Ce succès permet aux Franciliens de remonter à la huitième place avec 26 unités, à un point de Grenoble, vainqueur d'Oyonnax (23-10), et du Stade Français.

A Clermont, les Auvergnats ont souffert.

Menés au score à un quart d'heure du coup de sifflet final, les Clermontois ont finalement signé une victoire étriquée sur Brive (36-29), notamment grâce à un essai, son deuxième de la rencontre, de Napolioni Nalaga.

Cette victoire permet à Clermont de doubler Toulon et de passer deuxième, à deux points du leader toulousain.

Dans les autres matches, le champion en titre Castres a corrigé Biarritz (39-0), plus que jamais lanterne rouge du championnat, et Perpignan a dominé l'Union Bordeaux-Bègles (31-20).

Chrystel Boulet-Euchin et Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant