Top 14: Toulouse, Clermont et Castres trébuchent encore

le
0

PARIS (Reuters) - Trois des favoris au bouclier de Brennus, le Stade Toulousain, Castres et Clermont, ont une nouvelle fois chuté dimanche lors de la cinquième journée du Top 14 après un début de saison pas toujours convaincant.

Surpris au mois d'août par les promus d'Oyonnax, les Auvergnats ont encore manqué de mordant face au Stade Français, vainqueur pour la deuxième fois de suite dans son nouveau stade Jean-Bouin (23-16).

Castres a souffert à son tour sur la pelouse d'Oyonnax, qui a accroché les champions de France en titre à son prestigieux tableau de chasse (19-9).

Et les Toulousains, pas suffisamment inspirés dans les phases offensives, sont tombés face à une équipe de Montpellier séduisante, qui est sortie d'un tunnel de trois journées en un peu plus d'une semaine avec trois succès (25-0).

"On est complètement passés a côté du match face a une équipe qui était mieux organisée que nous. Je pense que, sur le score, il n'y a rien à dire", a reconnu sur Canal+ le troisième ligne toulousain Yannick Nyanga.

"Ils sont meilleurs pour le moment. A nous de combler le retard le plus rapidement possible", a poursuivi l'international français.

Nyanga et ses coéquipiers ont tenu bon pendant une demi-heure mais ils ont fini par céder sur une course foudroyante du demi de mêlée Jonathan Pelissié qui s'est racheté après avoir raté deux pénalités coup sur coup.

BÉVUE TOULOUSAINE

A la suite d'une touche jouée rapidement, l'ancien Grenoblois s'est lancé dans un sprint de plusieurs dizaines de mètres et a semé les arrières toulousains jusqu'à l'en-but. Il a ensuite transformé lui-même son essai (30e).

Après un essai refusé, les Montpelliérains ont profité d'une incroyable bévue des Stadistes pour alourdir le score.

Sur une attaque de Montpellier, l'arrière Yoann Huget a glissé dans son en-but et s'est vite débarrassé du ballon qui lui brûlait les doigts. Dans la foulée, Maxime Médard a tenté un dégagement au pied mais s'est fait contrer.

François Trinh-Duc a aplati au terme de cette action confuse (57e).

Les joueurs de Fabien Galthié se sont assuré le bonus offensif à dix minutes de la fin grâce à un essai de Benoît Sicart (70e) au bout d'une action collective.

"On est tombé face a une belle équipe toulousaine, on a su mettre les choses dans l'ordre. (...) C'est inattendu et exceptionnel", s'est réjoui François Trinh-Duc, également devant les caméras de Canal+.

"A l'usure, on a réussi à marquer des essais et voilà, c'était du bonheur. (...) Ce n'était pas un match parfait mais c'est un match référence pour nous."

Contrairement à Toulouse, Clermont et Castres, Toulon s'est rassuré sur le terrain du Biarritz Olympique (24-13) avec deux essais à la clef.

Dans les autres matches de l'après-midi, le Racing Métro a battu Perpignan d'une pénalité (19-16), Grenoble a pris le dessus sur Bordeaux-Bègles (21-14) et Brive sur Bayonne (17-10).

Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant