Top 14: Toulon seul au sommet, Perpignan respire

le
0

par Mathieu Baratas

PARIS (Reuters) - Les stars de Toulon ont réussi leur début au stade Mayol pour s'emparer de la tête du Top 14 grâce à un succès bonifié sur Bordeaux-Bègles (42-12) devant Biarritz, vainqueur de Montpellier (27-8), tandis que Perpignan a débloqué son compteur de victoire face à Bayonne (18-13) lors de cette quatrième journée.

Victorieux des quatre premières rencontres de championnat, les Toulonnais et les Biarrots ne sont séparés que par un point au classement, les premiers réussissant à prendre un bonus offensif perdu par les seconds dans les dernières minutes.

Vexée par une première mi-temps hésitante malgré un essai rapide de David Smith, l'armada toulonnaise inspirée par Frédéric Michalak a pris le large durant le second acte grâce à quatre essais des arrières Delon Armitage, Maxime Mermoz (2) et Mathieu Bastareaud.

Dans une rencontre émaillée de fautes, d'en-avants et de maladresses, notamment des buteurs, Biarritz a tiré profit de deux décisions arbitrales sévères du juge de touche - des cartons jaunes adressés aux Montpelliérains Timoci Nagusa (54e) et Thomas Combezou (58e) - pour faire la différence.

En supériorité numérique, les Biarrots ont inscrit trois essais en 10 minutes, entre la 56e et la 66e, par Iain Balshaw, Benoît Guyot et Yann Lesgourgues.

Frustrés par le scénario de la rencontre, les Montpelliérains ont toutefois réussi à priver Biarritz du bonus offensif grâce à un essai de Thomas Combezou en fin de rencontre.

Sous pression avant cette journée en raison de trois défaites d'affilée et de nombreuses blessures, Perpignan a livré un match efficace et concrétisé ses temps forts grâce à la botte de son ouvreur James Hook, auteur de tous les points de son équipe (18).

L'essai de pénalité inscrit par Bayonne à l'heure de jeu permettait aux visiteurs de prendre le bonus défensif.

En revanche, Agen, balayé par le Stade Toulousain (62-13) et Mont-de-Marsan, battu par Grenoble (52-7), n'ont toujours pas gagné dans ce Top 14 et sont englués aux dernières places du classement.

GRENOBLE ET TOULOUSE BRILLENT, PARIS EN ÉCHEC

Sans ses titulaires, Agen ne faisait illusion que vingt minutes sur le terrain de Toulouse grâce à l'essai de Semisi Telefoni.

Par la suite, le champion de France mené par un excellent Luke McAlister déroulait son jeu pour inscrire une pluie d'essais (8) - Lilian Galan, Vincent Clerc (2), Timoci Matanavou, Gaël Fickou, Louis Picamoles, Edwin Maka et Gary Botha - bonus offensif à la clé.

Dans le duel des promus, Mont-de-Marsan n'a pas existé sur la pelouse de Grenoble.

Les Landais ont raté leur entame en encaissant quatre essais de Laurent Bouchet (2), Jonathan Pélissié et Nigel Hunt et en récoltant deux cartons jaunes en 30 minutes de jeu.

Malgré un essai collectif, le cauchemar montois continuait : trois nouveaux essais de Hunt, Joaquin Tuculet et Albertus Buckle et un carton rouge pour le talonneur Joan Caudullo.

Les Grenoblois signent ainsi un troisième succès et un premier bonus offensif qui pourrait être important à l'heure de faire les calculs en fin de saison.

Au sortir de deux revers inquiétants à l'extérieur, le Stade Français, mené 9-17 après avoir encaissé un 11-0 dont un essai de Romain Cabannes, a arraché le nul sur la fin face à Castres (20-20).

Très maladroits durant toute la partie, les Parisiens sont revenus grâce à un essai de Paul Williams dans les dernières minutes.

Peu en réussite dans ses tirs au but, Julien Dupuy manquait la transformation de la victoire puis Felipe Contepomi un drop précieux.

Dimanche soir, en clôture de la journée, Clermont tentera d'enchaîner face au Racing-Métro un deuxième succès d'affilée à domicile.

Edité par Simon Carraud et Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant