Top 14 - Toulon - Mourad Boudjellal : « Arrêtez de fantasmer sur le licenciement de Diego Dominguez ! »

le
0
Top 14 - Toulon - Mourad Boudjellal : « Arrêtez de fantasmer sur le licenciement de Diego Dominguez ! »
Top 14 - Toulon - Mourad Boudjellal : « Arrêtez de fantasmer sur le licenciement de Diego Dominguez ! »

En marge de la présentation de son programme de candidat à la LNR, Mourad Boudjellal a répondu à quelques questions sur le match de dimanche contre Clermont, une équipe dont il fait les louanges. Mais au-delà de son admiration pour Clermont, le président du RCT aimerait qu’on le laisse enfin tranquille avec son entraîneur, Diego Dominguez.

Mourad Boudjellal, comment va le RCT et Diego Dominguez est-il toujours sous pression ? Non, Diego n’est pas sous pression. Le RCT ne va pas bien, on le sait. Il ne va pas bien, parce que l’on n’a pas de joueurs. Il nous manque beaucoup de monde encore, ça ne revient pas, et donc, on joue avec les joueurs disponibles. L’avantage, c’est que c’est assez facile de composer l’équipe. On met les disponibles. Pour ce week-end, je ne me fais aucune illusion, bien sûr. Clermont, c’est un avion de chasse en ce moment. Je reconnais que la culture Michelin a des inconvénients et des avantages. Les inconvénients, c’est parfois le manque de révolte. Les avantages, c’est le jeu chirurgical qu’ils ont en ce moment, et la rigueur qu’ils ont. Forcément, ça paye. C’est magnifique. Attention, on va finir par croire que vous êtes un fan de Clermont… Même moi je me suis surpris à me régaler à voir jouer Clermont, car il faut reconnaître que c’est millimétré, c’est parfait. J’ai envie de dire bravo à leur staff technique. Aujourd’hui, c’est vraiment une machine faite pour broyer. Est-ce que ça va durer jusqu’à la fin de la saison ? Je ne sais pas. Il y a une belle expression qui dit que quand on arrive au puit, il ne faut pas oublier de prendre l’eau, donc j’espère pour eux que cette année, ils n’oublieront pas de prendre l’eau. Mais force est de constater que sur ce qu’il est montré en ce moment, il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour ne pas dire bravo. Comme je ne le suis pas, je dis bravo au système de jeu clermontois, qui est épatant. Je l’ai dit l’année dernière et il y a quelques années : je ne comprends pas que l’on n’ait pas cité le nom de Franck Azéma dans les potentiels pour l’équipe de France. Pas forcément dans les favoris, mais dans les gens qu’on aurait pu consulter. Il démontre aujourd’hui qu’il est capable de mettre en place un jeu quasi parfait. Vous ne vous faites donc aucune illusion, c’est bien ça ? Non, aucune illusion. Clermont, La Rochelle, Montpellier, ça sera très compliqué. Nous, on va récupérer nos blessés, et on essayera ensuite de récupérer les points perdus. La seule chose, c’est que j’espère que le public nous sera fidèle, même dans les moments de défaite. Moi, je vais m’accrocher, tout le monde s’accroche. On sait que la saison va être longue et on essayera d’être dans les six quand on aura récupéré tout le monde. On a pris un joker, la seule bonne nouvelle de la semaine, c’est que James O’Connor reprend l’entraînement, mais on a perdu d’autres joueurs. Ce ne sont vraiment pas des bonnes nouvelles pour nous en ce moment. On paye de la malchance ou plein d’autres choses, je ne sais pas.

Boudjellal : « Si on perd 95-0 dimanche, ça relance le débat »

Donc il ne faut pas que l’on écrive que Diego Dominguez est sous pression ? Non, il n’est pas sous pression. J’ai audité mon club, j’ai parlé avec beaucoup de monde, les joueurs, et j’essaye de percer les problèmes. Mais pour percer les problèmes, il faut d’abord que l’on ait un effectif au complet. Là, ce n’était pas le cas. Contre le Racing, je suis conscient que l’on a pris six essais, mais au centre, c’était compliqué pour les deux joueurs car ils n’étaient pas préparés pour ce poste. On a perdu Ma’a Nonu, Mathieu était sur une jambe. Il était blessé, il a continué, tout le monde l’a vu. Et au centre, c’est vrai que ce n’était pas très compliqué. Des joueurs manquaient de points de repères, Muller a été très bon en attaque, mais en défense, il manque encore un peu d’automatismes, ça va venir. Si on est au complet, ce n’est pas la même chanson. Mais on n’a pas cette chance actuellement, donc on sert les fesses, on fait avec. On attend le huitième round, et il viendra. J’aime bien ces périodes où on nous enterre : la fin d’un cycle… Tous ces gens qui pensent qu’on est mort, c’est très bien. Estimez-vous que Diego Dominguez ait des circonstances atténuantes qui font que vous ne pouvez pas le juger maintenant ? Il faut arrêter de fantasmer avec le licenciement de Diego Dominguez ! J’ai été très surpris par la place que certains quotidiens y ont accordée, c’était même plutôt flatteur. Mais ce n’est pas d’actualité. Je ne dis pas qu’il n’y aura pas de changement, mais Diego Dominguez n’est pas visé. Alors, bien sûr, si dimanche on perd 95-0, ça relance le débat, mais ça, c’est le propre de tous les entraîneurs. La défaite, ok, mais pas l’humiliation. Après, si Dominguez, on lui donne l’équipe des Espoirs du RCT parce que l’on n’a plus de joueurs, on ne va pas lui reprocher de ne pas bien jouer. Moi, la seule chose qui ne me plaît pas aujourd’hui, c’est que je me fais chier à nous voir jouer. Il y a des raisons, notamment l’absence de joueurs, donc on va attendre que les joueurs reviennent.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant