Top 14 - Toulon : Laporte dézingue le club

le
0
Top 14 - Toulon : Laporte dézingue le club
Top 14 - Toulon : Laporte dézingue le club

Ancien entraîneur du RC Toulon, Bernard Laporte n’a pas fait de sentiment lundi soir sur RMC au moment d’analyser le début de saison catastrophique des Toulonnais. Recrutement, manque de professionnalisme, Laporte taille à tout va.

Bernard Laporte dézingue Toulon. Invité sur RMC à livrer son analyse du début de saison catastrophique de son ancien club, l’ex-entraîneur du RCT ne s’est pas montré tendre du tout. Laporte cible notamment le recrutement toulonnais, qu’il estime indigne du standing d’un tel club. « Le recrutement n’a pas été de qualité. La saison dernière, c’est un exploit qu’on soit allé en finale de la Champions Cup, a expliqué l’Aveyronnais sur RMC. Depuis deux ans, le recrutement n’est pas à la hauteur de ce que nous avions depuis trois-quatre ans. On n’a pas remplacé Jonny Wilkinson ni Matt Giteau, qui n’a joué que cinq matches l’an passé. On n’a pas remplacé non plus Bakkies Botha, Carl Hayman… Pendant quatre ans, on était dur devant, on cassait la bouche à tout le monde. Aujourd’hui, tu ne fais plus peur à personne. Ces jeunes qui sont arrivés chez nous, pour le moment, ils n’arrivent pas à remplacer des joueurs comme Bakkies Botha, Carl Hayman. Est-ce qu’ils y arriveront un jour ? C’est peut-être la question qu’il fallait se poser. »

Laporte : « A laver les oreilles d'un âne... »

Au-delà du recrutement pur, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France pense tout simplement que certains joueurs de l’effectif ne sont pas au niveau, l’intéressé allant même jusqu’à évoquer un « manque de professionnalisme » de la part de certains éléments. « Il y en a quatre ou cinq qui manquent de professionnalisme dans leur approche et dans leur tête. Quand ils étaient derrière les autres il y a trois ou quatre ans, ça allait parce qu’ils entraient une demi-heure. Mais le jour où il faut assumer les matches parce que tu deviens titulaire, ça ne va plus. C’est ce que je leur ai dit toute la saison dernière. Mon grand-père me disait : "A laver les oreilles d’un âne, tu perds ton temps et ton savon".

Laporte : « Boudjellal assume ses erreurs »

Bernard Laporte, candidat pour l’élection à la présidence de la FFR termine en disant qu’il a compris dès cet été que Toulon fonçait dans le mur, Mourad Boudjellal le premier. « A l’intersaison, ça a manqué de cohérence, on ne peut pas commencer la saison en disant : "Diego Dominguez, on ne sait pas s’il va rester". Ça ne donne pas un bon tempo. Mourad Boudjellal assume ses erreurs. Tu fais signer Marc Dal Maso (coach de la mêlée) sans en parler à Dominguez, ce n’est pas possible, ça ne peut pas fonctionner, ça a manqué de sérénité. » Battu à deux reprises sur les trois premières journées, Toulon occupe actuellement une bien peu reluisante onzième place qui ne surprend pas Bernard Laporte.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant