Top 14: Toulon et Clermont se quittent sur un statu quo

le
0

PARIS (Reuters) - Toulon et Clermont, qui se disputaient dimanche la première place du Top 14 et, dans le meilleur des cas, une qualification directe pour les demi-finales, se sont finalement quittés sur un match nul 26-26 au stade Vélodrome.

Avec une équipe bis, les Auvergnats ont joué sur leurs qualités offensives et ont même viré en tête à la pause (20-13), mais ils ont eu affaire à une défense fidèle à sa réputation de solidité.

Ils ont malgré tout réussi à passer deux essais en première période grâce à l'ailier Noa Nakaitaci, dix points auxquels il faut ajouter ceux inscrits au pied par Mike Delany et Anthony Floch.

Signe que Clermont avait décidé de faire tourner son effectif, le premier des deux buteurs, arrivé cette semaine en qualité de joker médical, disputait là son premier match et le second joue habituellement les seconds rôles.

Toulon a également marqué deux essais, par Maxime Mermoz et Alexis Palisson. Les buteurs Jonny Wilkinson et Matt Giteau se sont partagé la tâche au pied avec un total de deux transformations et quatre pénalités.

"On est soulagé de revenir avec des points de Toulon parce que, comme on l'a vu, ils avaient mis la grosse équipe", a dit sur Canal + l'ailier international de Clermont Wesley Fofana.

Conséquence de ce résultat, les deux demi-finalistes de la Coupe d'Europe restent en tête avec toujours deux points d'écart au profit de Toulon.

Dans l'autre match de la journée, Perpignan a signé une victoire précieuse à domicile contre Biarritz (33-28) qui permet aux Catalans d'entretenir - au moins en théorie - leurs maigres chances de qualification pour les barrages du Top 14.

Les deux équipes ont inscrit trois essais chacune, par Adrien Planté (9e), James Hook (34e) et Lifeimi Mafi (58e) pour Perpignan, et par l'ailier Teddy Thomas (19e, 43e) et Raphaël Lakafia (39e) pour les Biarrots.

Dans ces conditions, les Catalans ont fait la différence grâce à l'adresse au pied de leur ouvreur gallois James Hook, lequel a réalisé un quasi sans faute avec trois transformations et quatre pénalités.

A deux journées de la fin de la saison régulière, Perpignan a six points de retard sur la sixième place, occupée par Montpellier, et neuf d'avance sur les Basques, huitièmes.

Simon Carraud pour le service français, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant