Top 14: Toulon en course pour le doublé

le
0

PARIS (Reuters) - Le duel entre Toulon et Toulouse a tourné à l'avantage des nouveaux champions d'Europe qui ont battu 24-9 le club le plus titré de France, vendredi, à Nantes, et restent en course pour le doublé dit "impossible" Bouclier de Brennus-H Cup.

Pour y parvenir, les Toulonnais devront venir à bout de Clermont, leur victime en finale de la Coupe d'Europe, ou de Castres qui s'affrontent ce samedi dans le même stade de la Beaujoire, à Nantes.

Toulon a dominé Toulouse par deux essais de Danie Rossouw et Delon Armitage, une transformation, trois pénalités, un drop de Jonny Wilkinson.

Toulouse n'a répliqué que par trois pénalités de Luke McAlister.

Il ne pleuvait pas sur Nantes au coup d'envoi.

Toulouse avait choisi de respecter son jeu rythmé, avec notamment Yannick Jauzion, l'ancien, et Gaël Fickou, le jeune, au centre de son attaque, soutenus par Clément Poitrenaud, Maxime Médard et Yoann Huget.

Comme en finale de la H Cup, Toulon a misé sur la défense dans l'attente du ballon perdu par épuisement de l'adversaire contraint de se fracasser sur un mur de plaquages qui permettrait le coup vainqueur.

Bernard Laporte avait effectué quelques changements dans l'équipe du pilou-pilou une semaine après la conquête du titre européen.

DEFENSE ET WILKINSON

Il avait été contraint de remplacer les piliers Carl Hayman, comme lors de la finale du championnat de France perdue face à Toulouse l'an dernier.

Il avait aussi donné le n°9 à Frédéric Michalak de préférence à Sébastien Tillous-Bordes et maintenu sa confiance au troisième ligne Danie Rossouw alors que Rocky Elsom prenait la place de remplaçant à Joe Van Niekerk.

Cette composition a payé d'entrée. La première mêlée, dès la 2e minute, a été favorable à Toulon. Après une première approche, Michalak a fait une passe au pied pour Rossouw qui a aplati le premier essai.

Jonny Wilkinson, évidemment présent, évidemment capitaine, a raté la transformation mais il a réussi une pénalité à la 10e minute.

Avec deux buts de Luke McAlister et un nouveau raté de Wilkinson le score était de 8-6 à la demi-heure de jeu et à la mi-temps.

Toulouse a pris l'avantage au score dès la reprise sur une pénalité de Mc Alister pour faute toulonnaise en mêlée.

Il a fallu une pénalité de Jonny Wilkinson pour redonner l'avantage à Toulon, 11-9 à la 54e minute de jeu.

Les élans de Toulouse s'effritaient devant le mur toulonnais.

Puis est venu un drop signé sir Jonny, juste après l'heure de jeu, puis une pénalité, la troisième, encore une fois de Wilkinson, à dix minutes de la fin, puis un essai de Delon Armitage comme déjà auteur de celui qui avait scellé le titre européen à Dublin.

Avec la transformation de Wilkinson, Toulon menait de 15 points et c'est Toulouse qui a eu le coeur chagrin comme l'aura, ce samedi, Clermont ou Castres.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant