Top 14: Szarzewski a encore du jus pour affronter Toulouse

le
0

par Mathieu Baratas

PARIS (Reuters) - Soumis à des cadences infernales, le talonneur international du Stade Français Dimitri Szarzewski a encore de l'énergie pour viser la victoire, samedi, face à Toulouse au Stade de France.

Après six rencontres de Coupe du monde, cinq du Tournoi des Six nations, sept du Top 14 et trois du Challenge européen, l'international (61 sélections) n'est pas encore lassé physiquement et mentalement, malgré les va-et-vient en club et en sélection.

"Je commence à être habitué. La saison est quand même assez longue. Avec le beau temps et le soleil, ça sent les phases finales. Tout le monde est heureux de s'entrainer et d'être sur le terrain", déclare-t-il.

"Que ce soit après la Coupe du monde ou après le Tournoi, tous les coéquipiers sont heureux de nous revoir et nous aussi. Le retour se passe toujours bien", dit-il.

Appelé à rejoindre le voisin du Racing-Métro la saison prochaine, le joueur demeure l'un des cadres parisiens sur lesquels le manager Michael Cheika s'appuie pour affronter le Stade Toulousain dans "un match primordial pour la qualification pour les phases finales", de l'aveu du joueur.

"La qualité des joueurs parle chaque week-end. Dimitri, chaque semaine, il a quelque chose à nous donner. Cela fait plaisir. Il ne donne pas seulement de lui-même, il donne aussi beaucoup de motivation à l'équipe", note Michael Cheika.

"Je pense qu'il est fatigué pendant le match. Mais il a le mental pour franchir le cap et continuer même quand il est blessé ou fatigué. C'est le signe d'un joueur de haut niveau", ajoute-t-il.

TOLOFUA, "UN AMI"

Samedi, face au leader toulousain, Szarzewski ne retrouvera certainement pas William Servat avec lequel il a entretenu une froide et intense concurrence en équipe de France ces quatre dernières années.

"Ils ont d'autres talonneurs performants comme mon ami que j'ai vu grandir, Christopher Tolofua, qui arrive et qui est performant, ou le jeune Géorgien (Aba Bregvadze) qui fait des bons matches. Ils sont compétents. William a beaucoup donné cette saison et a peut-être besoin de repos", commente Szarzewski.

Ce "onzième ou douzième" affrontement face à Toulouse à titre personnel aura toujours "le même parfum" et sera peut-être "un peu plus particulier" s'il est amené à jouer contre l'international des moins de 20 ans, âgé de seulement 18 ans.

"C'est le neveu d'Abraham Tolofua, avec qui je jouais à Béziers et avec qui je m'entends bien. On se voit souvent et j'ai vu grandir Christopher. Si Christopher joue, cela fera bizarre aussi bien à lui qu'à moi. On se connait très bien", raconte Szarzewski.

"Il est performant, explosif et intelligent dans le jeu, c'est une force de la nature", dit-il. "Je lui prédis un bel avenir s'il continue comme cela."

Servat bientôt à la retraite, le candidat au poste de talonneur numéro 1 des Bleus passe d'un certaine manière un test face à la relève et à un futur concurrent.

Edité par Pascal Liétout et Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant