Top 14: retour à l'ordinaire pour les Européens

le
0

PARIS (Reuters) - Les clubs français retrouvent ce week-end le Top 14 avec l'ambition de capitaliser sur leurs succès européens, comme pour Clermont, ou au contraire de refermer au plus vite la parenthèse de la H Cup, à l'image du Stade Toulousain.

Ces deux prétendants habituels au titre en sont pour l'instant réduits à faire la course derrière Toulon, qui plane depuis le début de la saison sur le championnat de France comme sur son groupe de Coupe d'Europe.

Secoués par les Ospreys au Pays de Galles (17-6), samedi dernier, les champions toulousains font leur retour dans l'Hexagone à Grenoble, avec l'espoir de se montrer sous un meilleur jour.

"Tout le monde s'est remis en question, tout le monde a fait des erreurs sur ce match, on est tous passé à côté, donc on avait à coeur d'être sérieux à l'entraînement (...) surtout avec le match qui arrive", a expliqué Gaël Fickou.

Le trois-quarts centre de 18 ans a admis, dans une interview publié sur le site du Stade Toulousain, que le club ne traversait pas la période la plus faste de son histoire: "C'est vrai qu'en ce moment c'est une période délicate."

"Si on veut faire quelque chose en championnat ou en H Cup, il faut avoir un mental d'acier (...). On a fait un faux pas contre les Ospreys, on l'a mis de côté et maintenant on se concentre sur le Top 14."

"On est toujours en danger dans ces deux compétitions. Après là c'est plus vrai que d'habitude vu qu'il nous manque quelques joueurs cadres", a ajouté Gaël Fickou en songeant notamment aux ouvreurs Luke McAlister et Lionel Beauxis, blessés.

Ces absences seront d'autant plus préjudiciables que les Toulousains devront jouer à Grenoble, dont la sixième place au classement n'est pas usurpée au regard de ses prestations depuis le début de la saison.

PARENTHÈSE ENCHANTÉE

Clermont, troisième avec 40 points, rencontre Bordeaux-Bègles, une équipe un peu plus mal en point qui pointe à la 12e place avec un maigre point d'avance sur Agen, premier relégable.

Pour les Jaunards, la parenthèse européenne avait tout d'une parenthèse enchantée: deux victoires de suite à une semaine d'intervalle sur le Leinster, double champion d'Europe en titre, dont l'une à l'Aviva Stadium de Dublin.

Le RC Toulon a battu un adversaire moins redoutable cette année, les Anglais de Sale, mais avec une marge de 62 points.

De quoi faire peur à Agen, prochain adversaire en Top 14. "Quand on voit qu'ils peuvent passer un 62-0 à Sale en Coupe d'Europe, ça en dit long sur leur potentiel", a dit à Reuters Philippe Sella, directeur du rugby du SUA.

La troupe de Bernard Laporte a désormais la même avance sur ses poursuivants dans sa poule en Coupe d'Europe de rugby et au classement du Top 14: cinq points. Et pour la préserver, il faudra gagner à Agen.

L'ingrédient de cette réussite? La qualité des joueurs, mais aussi la complicité qu'ils ont réussi à créer, si l'on en croit le manager Bernard Laporte, dont l'équipe fermera le ban de cette journée, samedi.

Entre-temps, d'autres duels entre clubs qui ambitionnent de disputer la phase finale auront eu lieu à Castres (4e), qui reçoit le Racing-Métro (9e), et à Perpignan (8e) qui accueille Montpellier (5e).

Simon Carraud, avec Claude Canellas à Bordeaux, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant