Top 14 - Racing 92 - Travers : « Nakarawa, il a quatre mains »

le
0
Top 14 - Racing 92 - Travers : « Nakarawa, il a quatre mains »
Top 14 - Racing 92 - Travers : « Nakarawa, il a quatre mains »

Laurent Travers se réjouit de compter Leone Nakarawa au sein de son effectif. L’entraîneur du Racing 92 avait déjà été impressionné par les capacités physiques du Fidjien. Il se dit encore davantage bluffé par ses qualités de rugbyman.

Laurent Travers, parlez-nous de l’« OVNI » Nakarawa… On s’aperçoit qu’il a fait 80 minutes, déjà. (Il sourit) Les gens pensaient qu’il serait court physiquement. Il aurait pu en faire 160 (minutes). Nous, par contre, on n’avait pas de doute par rapport à ce qu’il nous avait montré. Après, comme je vous l’avait dit, il y a des joueurs qui sont doués, qui aiment le rugby et aiment jouer. Alors, il a encore quelques difficultés sur les annonces et les repères. On a notamment perdu un ou deux ballons en touche à Castres, allez, un et demi (il sourit), qui sont liés à ces difficultés, car il n’a pas encore toutes les annonces, et que l’on est obligé de changer de position. Cela concerne certains joueurs qui n’ont pas l’habitude sauter dans cette position, parce qu’on avait fait en sorte par moment de ne pas le mettre dans l’alignement. Ça nous a mis en difficulté sur quelques lancers, mais, malgré ça, je nous ai trouvés bien au niveau de la conquête. Et lui, il a été très bien au niveau du match. Comptez-vous l’utiliser davantage en deuxième ou en troisième ligne ? Il peut tout jouer, sincèrement. On le voit dans ses capacités de déplacement. Quand il est en mêlée, je peux vous dire qu’il pousse, il suffit de demander aux piliers. Je crois que c’est quelqu’un qui s’adapte assez facilement, donc je pourrais peut-être le mettre au centre aussi. Il est facile, donc on pourrait le mettre au centre, il ne serait pas perturbé. C’est impressionnant. Quand il a fait marquer Ben Arous ? Il était en position de centre. Vous devez avoir des données physiques sur lui. A-t-il tout explosé lors des tests ? Oui, on en a. Après, le reste, je ne sais pas. Quand je vous ai dit qu’il pouvait jouer et que les tests étaient bons, c’est que les tests étaient bons, voire très bons (rires).

Travers : « Il serait bon dans n’importe quel sport »

Est-ce que cela peut-être perturbant pour les joueurs d’avoir à leurs côtés un joueur aussi doué ? Non, au contraire, les joueurs vont vite s’adapter. Et de savoir qu’il est capable de casser des lignes, les joueurs à côté de lui vont jouer différemment. Je ne sais pas comment, mais ils vont jouer différemment. Ils peuvent aussi se préparer à recevoir le ballon. Il joue presque au basket, ce garçon… Je pense qu’on pourrait le mettre dans n’importe quel sport. On le ferait jouer au hand, je pense qu’il pourrait être bon, au basket aussi. Il est adroit de ses mains. Il y en a, ils ont deux pieds à la place des mains (rires), lui, on pourrait dire qu’il a quatre mains. Y a -t-il un équilibre à trouver entre les dégâts offensifs qu’il peut faire et les risques de vous faire intercepter que vous courez ? C’est une adaptation à avoir. Sur le plan offensif comme défensif, il est hors de question qu’on lui demande de fermer le robinet. Enfin, qu’on lui laisse les vannes ouvertes. Propos recueillis par Nicolas Berté
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant