Top 14 - Racing 92 - Marc Andreu : « Au Racing, il ne faut pas trop se manquer »

le
0
Top 14 - Racing 92 - Marc Andreu : « Au Racing, il ne faut pas trop se manquer »
Top 14 - Racing 92 - Marc Andreu : « Au Racing, il ne faut pas trop se manquer »

Ce samedi, le Racing 92 se déplace sur la pelouse du Castres Olympique à l’occasion de la sixième journée de Top 14. L’ailier Marc Andreu est revenu sur le début de saison du champion de France en titre, mais aussi sur la concurrence à son poste.

Marc, est-ce que la victoire de la semaine dernière a fait du bien à tout le monde ? Face à Toulon, c’était la revanche de la finale... Ce n’était pas une revanche, mais un match particulier oui parce que ça reste quand même le RCT et ils ont un gros vécu, un gros palmarès. Donc ça reste une grosse équipe du championnat, c’était un match particulier dans ce sens-là. On est content d’avoir gagné, d’avoir bien joué notre rugby et d’avoir joué ce qu’on a répété toute la semaine donc on est satisfait du contenu. Malgré tout, Laurent (Labit) disait qu’il y avait encore une marge de progression dans ce groupe. Vous le ressentez ? Non mais on peut voir le score, il y a 41-30, ça ne fait pas beaucoup d’écart au final alors qu’à un quart d’heure de la fin on était à 41-16 je crois. Du coup, le score était un peu plus lourd. Mais en attendant, c’est sur cette marge de progression là qu’il va falloir continuer, essayer de prendre moins de points en défense même si ce sera toujours mieux tant qu’on en marquera plus que les autres. Mais il faut essayer de prendre moins de points pour se mettre plus en confiance dans ce secteur-là. Vous avez déjà pris deux bonus offensifs et trois victoires. Ce jeu offensif doit plaire aux trois quarts comme vous... C’est toujours mieux que quand les ailiers touchent plusieurs ballons pendant le match. C’est toujours agréable d’avoir à trier les ballons plutôt qu’à devoir les choisir par défaut mais c’est vrai que ça tourne bien niveau attaque. C’est ce qu’on fait à la maison et il faut essayer de le reproduire à l’extérieur parce qu’on a quand même pris zéro point sur deux matchs donc c’est ça qu’il va falloir essayer de mettre le plus en place. C’est notre jeu d’attaque qu’on produit à Colombes et qu’on va essayer de faire à l’extérieur.

Laulala ou Nakarawa, le même profil de joueur

L’arrivée de Leone Nakarawa, un joueur qui reste souvent debout sur ses appuis, va aussi pouvoir vous faire briller ? Il y en a un dont on ne parle pas beaucoup mais Casey Laulala c’est exactement le même style. Leone, en revanche, joue devant donc il va faire briller plus les troisièmes lignes, les neuf ou les dix. Mais c’est vrai que c’est toujours bien d’avoir des joueurs comme ça dans l’équipe parce qu’ils sont imprévisibles. A tout moment, tu crois qu’ils vont tomber avec le ballon mais ils te jettent le ballon à deux mètres, tu l’attrapes et il n’y a plus personne. Donc c’est vrai que c’est un atout plutôt confortable pour l’équipe. Justement on a l’impression que Casy Laulala a vraiment trouvé sa place... L’année dernière en fin de saison il a eu quelques petits soucis avec son péroné, ça l’a un peu contrarié, du coup c’était un petit peu difficile. Mais c’est un super joueur, on le voit en ce début de saison, il arrive quand même à débloquer pas mal de situations, même les plus improbables. Il n’y a que lui qui sait faire ça et c’est vraiment bien. Après il y a forcément des décalages, du coup, il fait briller un peu tout le monde, même s’il arrive à se faire briller tout seul aussi.

« Essayer d’être le plus efficace possible »

A quel type de match vous attendez-vous samedi à Castres ? Je pense que ça va être un match un peu plus fermé que ceux de début de saison. Ils vont nous attendre, on va essayer de bien défendre. Après s’il y a moyen d’aller sur les ailes on les prendra. Je pense que ça va plutôt être un match pour nos avants et leurs avants. A nous d’être un peu plus sérieux et d’essayer de ne pas faire comme lors des deux fois précédentes à l’extérieur. Sur un plan personnel, malgré la concurrence, vous arrivez toujours à tirer votre épingle du jeu... C’est vrai qu’il y a beaucoup de concurrence ici mais nous les ailiers on ne se concurrence pas trop. Quand j’étais blessé il y avait Joe (Rokocoko) et Juan (Imhoff). Là Joe s’est un peu blessé, du coup je rentre. Teddy (Thomas) était un peu blessé aussi, on arrive à s’organiser entre nous, mais c’est aussi de la chance. On ne se met pas trop de concurrence entre nous pour rigoler mais ça fait partie du truc. Quand on a la chance de jouer, surtout au Racing, il ne faut pas trop se manquer, donc c’est là qu’il faut être sérieux, essayer d’être le plus efficace possible et essayer surtout d’être disponible pour l’équipe. Là on a vu que Juan avait marqué de très beaux essais. Le premier il se l’amène bien, les deux autres ce sont plus les autres qui l’ont fait briller mais en attendant il fallait être là. Tant mieux si nous, ailiers, on marque parce que c’est un peu notre but premier. Après on a d’autres rôles qui sont un peu moins vu mais tout aussi important, comme communiquer en défense, placer nos joueurs, et ça, nos coachs le voient aussi.   Propos recueillis par Steve Picard
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant