Top 14 - Racing 92 : L'agent de Carter et Rokocoko s'explique

le
0
Top 14 - Racing 92 : L'agent de Carter et Rokocoko s'explique
Top 14 - Racing 92 : L'agent de Carter et Rokocoko s'explique

Simon Porter, l’agent de Dan Carter et Rokocoko, deux des joueurs chez qui ont été retrouvé des traces de corticoïdes après la dernière finale du Top 14, revient dans le New Zealand Herald sur les conditions dans lesquelles ses protégés se sont fait administrer ces traitements.

Un communiqué du Racing 92 a tout d’abord confirmé que Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhof avaient bien reçu des traitements avant la dernière finale du Top 14, tout en niant toute volonté de dopage. L’agent de deux des trois joueurs chez qui des traces de corticoïdes avaient été retrouvées dans les urines à l’issue de cette rencontre a ensuite fourni des explications encore plus explicites sur les conditions dans lesquelles avaient été pris les traitements en question. Il assure au passage que ses protégés avaient fait la demande auprès du corps médical afin d'obtenir des AUT (le traitement n'en nécessitant finalement pas, ils n'ont finalement pas eu besoin de faire de demande). Dans le New Zealand Herald, Simon Porter, révèle ainsi que Carter suivait à l’époque des soins pour soigner une blessure à un mollet contractée un mois et demi en finale de la Coupe d’Europe, et pour lesquels il s’est probablement fait administrer de la cortisone, ajoute l’agent. Concernant Rokocoko, Porter explique qu’il se remettait, lui, d’une blessure à un genou. Il n’a donc pas été surpris de lire que des traces de corticoïdes avaient été retrouvées chez les joueurs du Racing 92 en question. « On est au courant depuis quelques semaines, avoue l’agent dans le New Zealand Herald. Mais à notre connaissance et étant donné les assurances qu’on nous a livrées, tous les documents relatifs aux AUT avaient été transmis. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant