Top 14 : pourquoi le Racing n'a pas le droit de perdre face à Toulouse

le , mis à jour à 11:39
0
Top 14 : pourquoi le Racing n'a pas le droit de perdre face à Toulouse
Top 14 : pourquoi le Racing n'a pas le droit de perdre face à Toulouse

Depuis la défaite en finale de Coupe d'Europe face aux Saracens (21-9), le 14 mai, le Racing 92 a fait du titre de champion de France un objectif de rattrapage évident. Forts du message écrit dans le vestiaire par le duo d'entraîneur Laurent Labit et Laurent Travers au lendemain de cette grosse désillusion — « Au Racing, on ne perd pas : ou on gagne, ou on apprend » —, les joueurs ciel et blanc ont mis tout en oeuvre pour se relever.

 

Ils ont d'abord obtenu trois succès probants contre Pau (43-13), à La Rochelle (30-14) puis face à Montpellier (40-25). Ils se sont ensuite plongés avec appétit dans la préparation du rendez-vous de ce soir. Mercredi, lors du seul entraînement ouvert au public de la semaine, les supporteurs les plus fidèles les ont trouvés « différents ». « On sent qu'ils montent en puissance », appréciait Jean-Paul, 69 ans, tandis qu'Olivier, 65 ans, jugeait les joueurs « motivés et très impliqués ».

 

Dès la fin du match face aux Saracens, les Franciliens, encore en larmes pour certains, s'étaient réunis en cercle pour écouter Chris Masoe les motiver. « On n'a pas envie d'être en vacances ce samedi soir », soulignait hier Antonie Claassen. Mais avant d'espérer affronter Clermont, à Rennes, la semaine prochaine, il conviendra donc d'écarter Toulouse. Et ce ne sera pas simple, d'autant que le club de Dusautoir a mis à profit la dernière journée de championnat pour faire souffler ses cadres.

 

« On va tomber sur une équipe bien en place, qui reste sur six victoires et qui vient de régénérer son groupe », grimace Travers. Labit s'attend, lui, « à un affrontement difficile et serré » « L'avantage du terrain fait qu'on part légèrement favoris, ajoute-t-il. Mais ça reste un match de phase finale... Il faudra donc qu'on soit, comme contre Montpellier, très bons dans le comportement, l'état d'esprit et la stratégie. »

 

Si le Racing souhaite ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant