Top 14: Oyonnax terrasse Toulon

le
0

PARIS (Reuters) - Le promu Oyonnax a fait sensation samedi en venant à bout de Toulon 25-22 en ouverture de la huitième journée de Top 14 au terme d'un match engagé, ouvert jusqu'à la fin et conclu par un duel de buteurs dont est sorti vainqueur Benjamin Urdapilleta.

L'ouvreur argentin a marqué à trois minutes du terme le drop décisif et a vu son alter ego anglais, l'habituellement clinique Jonny Wilkinson, échouer quelques secondes plus tard dans sa tentative d'égalisation.

Oyonnax grimpe à la dixième place avec 17 points, Toulon reste deuxième avec 23 unités avant le résultat du match Perpignan-Toulouse dans la soirée.

Dans les autres matches disputés au cours de l'après-midi, Castres a dominé le Racing Métro 19-15, Grenoble et Brive ont fait match nul 12-12 et Biarritz a poursuivi son chemin de croix en s'inclinant 27-19 dans le derby basque contre Bayonne.

Les Biarrots, derniers au classement, en sont à six défaites consécutives.

Délogé vendredi du sommet du classement par le Stade français, victorieux de Montpellier 18-11, Toulon était venu à Oyonnax avec l'ambition de ramener des points de l'Ain où seul les Parisiens ont gagné cette saison.

Mais les champions d'Europe ont été surpris après trois minutes de jeu par un essai de Florian Denos, servi par son ouvreur argentin en position d'ailier.

Toulon s'est repris grâce au pied de Wilkinson, auteur de quatre pénalités contre deux pour Urdapilleta afin de maintenir les Varois dans le match (13-12) avant que Delon Armitage ne donne l'avantage aux visiteurs en allant dans l'en-but.

Les hommes de Bernard Laporte avaient pris les devants à la mi-temps et semblaient en mesure de s'imposer là où Clermont, Biarritz et Castres, rien moins, étaient tombés cette saison.

Mais Urdapilleta a ramené les deux équipes à égalité puis a replacé Oyonnax en tête à l'heure de jeu, sur deux pénalités auxquelles Wilkinson a répliqué immédiatement (22-22, 61e).

La course-poursuite s'est engagée, marquée par deux cartons jaunes pour Oyonnax et un pour Toulon, et dans une période de combat intense, c'est donc Urdapilleta qui est sorti gagnant en offrant à Oyonnax un nouveau succès de prestige.

Gregory Blachier et Simon Carraud, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant