Top 14 : Montpellier et Castres en démonstration

le
0

Montpellier a écrasé Grenoble (51-10) en inscrivant sept essais et reprend la deuxième place du Top 14. Castres a lui aussi largement battu Pau (37-6), décrochant un précieux bonus offensif dans la course au Top 6. La Rochelle a chuté à Oyonnax (17-16) et réalise une mauvaise opération dans la lutte aux phases finales tout comme Brive qui s’est incliné à Agen (37-19).

Les principaux enseignements

Montpellier sans pitié face à Grenoble

Le MHR a parfaitement débuté son match face à Grenoble. Sur leur première action d’envergure, les avants montpelliérains ont infligé une séquence intense devant la ligne d’en-but du FCG. Nic White a sorti le ballon pour François Steyn qui a écarté sur Marvin O’Connor. L’ailier a gagné son duel pour inscrire en bout de ligne son neuvième essai de la saison. Les Grenoblois ont perdu leurs trois premières touches, les privant de munitions. Les joueurs de Jake White ont créé un nouveau maul qui est allé à dame. David Kubriashvili a inscrit son premier essai en Top 14, le 16eme du MHR cette saison sur ballons portés. Les Montpelliérains ont continué de martyriser la défense grenobloise et après une nouvelle grosse séquence, les joueurs de Fabrice Landreau se sont mis à la faute. Nic White a passé tranquillement la pénalité (17-0). Mais le FCG a réagi sur... un ballon porté. Le maul s’est formé et Arnaud Héguy a inscrit son quatrième essai de la saison redonnant des couleurs aux Grenoblois. Le FCG a passé une pénalité par Clément Gelin suite à un placage haut (17-10). Juste avant la mi-temps, Nic White, encore lui, a joué un trois contre deux décisif puisque que Galletier a passé pour la troisième fois la ligne d’en-but iséroise (25-10). Après la pause, le rythme a légèrement baissé. Mais après dix minutes, Bismarck Du Plessis a marqué sous les poteaux le quatrième essai de son équipe suite à une touche volée à l’alignement du FCG et un bon travail des avants (32-10). Le festival offensif a continué du côté de l’Altrad Stadium pour les locaux. Suite à une mêlée à cinq mètres, le ballon est sorti et arrivé jusqu’à François Steyn, qui a aplati le cinquième essai du MHR (37-10). La défense grenobloise n’a rien pu faire face à la puissance de Nagusa lancé après une combinaison suite à une mêlée à cinq mètres. Le meilleur marqueur d’essai du Top 14 a déchiré le rideau défensif isérois pour marquer le sixième essai de Montpellier. Le calvaire du FCG s’est terminé par un septième essai signé Willem Du Plessis de retour de suspension (51-10). Grenoble repart la valise pleine tandis que Montpellier fait le plein de confiance. Les joueurs de Jake White enchaînent une dixième victoire consécutive et reprennent la deuxième place du Top 14.

Oyonnax s’impose à l’orgueil

Oyonnax est bien rentré dans la partie en envoyant beaucoup de jeu. Codjo s’est illustré par deux belles attaques mais bien stoppées par la défense rochelaise. L’ASR a été privé de ballon lors du premier quart d’heure de jeu et n’a fait que défendre. Mais sur leur première véritable action, Pierre Aguillon, l’ancien trois-quarts centre d’Oyonnax, est venu crucifier son ancienne équipe en aplatissant dans l’en-but des Oyomen suite à une belle séquence de La Rochelle. Les joueurs de l’USO ont pris un coup sur la tête et ont encaissé dans la foulée une pénalité de Zack Holmes suite à un maul écroulé (8-0). Mais Oyonnax a réagi rapidement. Après un en-avant rochelais de Bérard suite à une chandelle d’Etienne, les Oyomen ont enchainé les temps de jeu et c’est Julien Blanc qui a inscrit le premier essai du match pour son équipe. Quentin Etienne a passé la transformation et a ramené ses coéquipiers à hauteur de l’ASR (8-7) juste avant la pause. Au retour des vestiaires, Oyonnax a continué de produire du jeu avec de belles séquences de ses avants mais sans mettre à mal la défense de l’ASR. Les Rochelais vont inscrire un deuxième essai par Audy. Après une longue séquence de ses avants, le demi de mêlée à rapidement joué une pénalité pour marquer en coin (7-13). Les Oyomen vont réagir mais se sont heurtés à une bonne défense rochelaise. Dominateur en mêlée, La Rochelle va néanmoins encaisser un essai de Tawalo en bout de ligne après une belle action des trois-quarts. Oyonnax mène alors pour la première fois dans ce match (14-13). Jusque-là dominé en mêlée, les locaux ont pris l’ascendant sur les visiteurs et ajouté trois nouveaux points au tableau d’affichage par la botte de Lucas Chouvet. Mais les Rochelais vont revenir au score grâce à Zach Holmes, très en forme (17-16). Mais Oyonnax va tenir bon pour s’imposer face à l’ASR. Les joueurs de Patrice Collazo repartent avec un point de bonus défensif mais font une mauvaise opération dans la course aux phases finales.

Castres fait le job

Castres n’a pas mis longtemps à mettre son empreinte sur la rencontre. Dès la 7eme minute, les Castrais ont pris les devants avec le quatrième essai de la saison de Geoffrey Palis. A l’origine, une belle percée de Sivivatu très présent en ce début de match. Les hommes de Christophe Urios n’ont pas desserré l’étreinte sur la défense paloise. Après une superbe séquence pleine de mouvements, Benjamin Urdapilleta a permis aux siens de creuser l’écart en aplatissant dans l’en-but béarnais. Mais les visiteurs ont pris petit à petit confiance et ont porté plus de ballons sans pour autant concrétiser. Signe de ce réveil, Sean Dougall est allé marquer un essai. Mais l’arbitre l’a refusé pour un geste d’antijeu de Sylvain Charlet retenant un défenseur castrais. Après une pénalité de chaque côté, le CO menait à la mi-temps face à des Palois en manque de réalisme (15-3). Au retour des vestiaires, la Section Paloise a continué dans ses bonnes intentions avec de belles relances. Si la défense castraise a bien géré les assauts des visiteurs, Thibault Daubagna a rajouté trois points à l’escarcelle paloise. Mais Castres voulait le bonus offensif. A la suite d’une touche, un maul s’est formé et Karena Wihongi a aplati au chaud derrière son pack. Le CO a ensuite déroulé avec du jeu au large. Marc-Antoine Rallier a rajouté un essai au tableau d’affichage à la manière d’un ailier. Un cran au-dessus de leur adversaire du soir, les Castrais ont augmenté leur avance, malgré le carton jaune de Piula Faasalele. D’autant plus que Thierry Lacrampe a lui aussi été temporairement exclu. Avec un essai de filou de David Smith et un doublé pour Marc-Antoine Rallier, Castres s’impose largement à Pierre-Antoine face à Pau (37-6). Les hommes de Christophe Urios glanent une victoire bonifiée ô combien importante dans la course aux phases finales.

Brive dit adieu au Top 6

Une première mi-temps pleine de promesse. Brive s’est appuyé sur la botte de son buteur maison, Gaëtan Germain. L’arrière a marqué pas moins de quatre pénalités durant le premier acte. Les Agenais ont fait le spectacle. Le jeune demi de mêlée Paul Abadie n’a pas eu froid aux yeux et a transmis en sortie de ruck à Filipo Nakosi sur une longue passe au cordeau. L’ailier a franchi puis transmis à Lionel Mazars qui n’avait plus qu’à aplatir. Un essai entaché néanmoins d’une passe en-avant sur la dernière transmission mais l’arbitre ne l’a pas signalée. Les Lot-et-Garonnais ont continué sur leur lancée. Burton Francis a joué l’alternance avec un coup de pied par-dessus astucieux. C’est Mathieu Lamoulie qui a surgit pour marquer l’essai. Le demi d'ouverture agenais a rajouté trois points permettant à Agen de mener à la mi-temps face à Brive (18-12). Après la pause, les avants brivistes ont progressivement pris le dessus sur leurs homologues agenais. A la suite d’une belle charge de Putasi Luafutu, Sisa Koyamaibole s’est saisit du ballon pour franchir l’en-but d’Agen malgré la présence des défenseurs adverses permettant à Brive de repasser devant. Mais les joueurs du SUA ont répondu du tac au tac avec le même duo que sur le premier essai. Lionel Mazars a servi Filipo Nakasi en bout de ligne. L’ailier est allé aplatir en coin. Brive a voulu reprendre le match en main avec une attaque au large. Sébastien Bézy a voulu écarter mais George Tilsley a intercepté et a fait parler sa vitesse pour marquer son septième essai de la saison. Surtout cette réalisation était synonyme de bonus offensif pour les locaux. Bien menés par Paul Abadie, les Agenais n’ont jamais été repris (37-19). Défaite fatale pour les Brivistes qui disent adieu à leurs espoirs de Top 6.

Le tweet qui nous a fait marrer

La phrase à retenir

« Nous sommes dans la dernière ligne droite. C’était un match piège. Je pense que nous avons abordé la rencontre par le bon bout. Nous avons notre destin entre les mains. » (Alexandre Bias - Castres, au micro de Rugby+).

Le chiffre de la soirée

31. Comme le nombre d’essais de Montpellier en six matchs.

Les résultats

TOP 14 / 20EME JOURNEE Samedi 30 avril 2016 Toulon - Toulouse : 10 - 12 Oyonnax - La Rochelle : 17-16 Agen - Brive : 37-19 Montpellier - Grenoble : 51-10 Castres - Pau : 37-6 20h45 : Bordeaux-Bègles - Stade Français Dimanche 1 mai 2016 16h15 : Racing 92 - Clermont
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant