Top 14: Montpellier bat Toulouse et talonne Castres

le
0

par Cécile Grès

PARIS (Reuters) - Montpellier s'est imposé samedi face à Toulouse (10-8) au cours de la 24e journée de Top 14, une victoire qui lui permet de revenir à un point du quatrième, Castres, et de rester au contact du Racing Métro.

Les Franciliens sont allés s'imposer dans la soirée à Mont-de-Marsan avec le bonus offensif (34-9) notamment grâce à un triplé de Virimi Vakatawa et un essai de Sakiusa Matadigo en début de partie.

Relégué en Pro D2 depuis trois journées, les Montois ont néanmoins joué le jeu et par moments mis en difficulté les Racingmen qui, grâce à cette victoire bonifiée, sont à égalité de points avec Castres (68).

Privés de François Trinh-Duc, touché à la cheville et remplacé à l'ouverture par Santiago Fernandez, Montpellier a souffert jusqu'au bout, faute d'avoir su se mettre à l'abri en cours de match.

En première mi-temps, le club héraultais a eu le monopole du ballon mais n'a pas su concrétiser sa domination face à des Toulousains souvent mal placés et fébriles.

Maximiliano Bustos a pourtant aplati dans l'en-but à la 34e minute, mais son essai était refusé grâce à la vidéo, le pilier montpelliérain ayant mis le pied en touche sur un bon plaquage de Maxime Médard.

Les deux équipes rejoignaient du coup les vestiaires sur le score de 3-0, obtenu grâce à la seule pénalité passée dès la 7e minute par Benoît Paillaugue.

Après avoir respectivement raté 41 et 52 plaquages en première période, Toulouse et Montpellier sortaient des vestiaires décidés à élever leur niveau de jeu.

ESSAI SPECTACULAIRE

D'entrée, Lionel Beauxis ramenait les deux équipes à égalité en passant une pénalité (3-3, 45e), effaçant ses deux échecs du premier acte.

Mais deux minutes plus tard, Timoci Nagusa enflammait le stade Yves-du-Manoir en inscrivant un essai spectaculaire de 50 mètres, entre les poteaux, après avoir évité quatre plaquages.

Paillaugue transformait dans la foulée (10-3). Mais le buteur montpelliérain ratait ensuite deux occasions de concrétiser la domination de son équipe et de creuser l'écart (62e, 70e).

Toulouse pouvait donc continuer à y croire et à deux minutes du coup de sifflet final, Gaël Fickou, servi dans les 22 adverses, courait seul à l'essai après une belle feinte de passe (10-8).

Mais décidément peu en réussite, Beauxis ne parvenait pas à transformer cet essai et laissait la victoire à Montpellier.

Toulouse doit donc se contenter du point du bonus défensif, qui le laisse à bonne distance des deux premiers, Toulon et Clermont, qui doivent s'affronter dimanche, mais consolide sa troisième place, synonyme de barrage à domicile.

Condamné à la Pro D2 depuis le match nul de Bordeaux-Bègles vendredi, Agen s'est incliné à domicile face au Stade Français (28-20) malgré un sursaut dans les vingt dernières minutes et deux essais marqués.

Au même moment, Grenoble a perdu 31-24 à Bayonne au terme d'un autre match sans enjeu, les deux équipes étant assurées de leur maintien mais trop loin pour la course aux barrages.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant