Top 14: Michalak, Novès et Laporte vont au Stadium

le
0

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Frédéric Michalak aura deux admirateurs samedi au Stadium de Toulouse mais ils seront chacun dans un camp, Guy Novès avec le Stade Toulousain, Bernard Laporte avec le RC Toulon.

Sauf contre-pied de Bernard Laporte, l'ancien enfant prodige du Stade Toulousain portera le maillot de Toulon pour le match du Top 14 qui se déroulera dans un Stadium de Toulouse voué au rouge et noir, couleurs des deux clubs.

Dans sa ville où il a fait ses classes d'école de rugby depuis l'âge de sept ans et a joué en équipe première de 2000 à 2007 et remporté un titre de champion de France et deux coupes d'Europe, tous les yeux seront braqués sur lui.

Réunis à Paris lundi pour le lancement de la Coupe d'Europe, Guy Novès et Bernard Laporte ont reconnu qu'ils seraient de ceux qui suivront avec attention le moindre de ses mouvements.

"Cela me fait toujours plaisir de voir Fred sur un terrain ou même dans la rue et de le savoir bien dans sa tête et dans ses baskets dans son nouveau club", a déclaré le manager du Stade Toulousain.

Bernard Laporte a jugé que "Fred" avait "changé comme tout le monde change entre 20 et 30 ans".

"Tout ce qu'il y eu autour de lui l'a aidé à grandir. Quand je disais en 2003, la Michalakmania... attention et ben voila. Frédéric n'a compris qu'après", a-t-il ajouté.

"Aujourd'hui, il est passionné par le rugby mais il a pris du recul par rapport à tout ce qui se dit autour, par rapport à l'environnement".

Malgré les divergences qui l'opposent à Bernard Laporte en matière de direction du jeu et des hommes, Guy Novès a lui aussi souligné l'évolution de son ancien protégé.

"Fred a choisi d'aller se refaire la santé en Afrique du Sud, il a réussi son pari, il est redevenu le meilleur. Il rebondit à Toulon", a-t-il dit.

"On a l'impression qu'il est apaisé dans sa tête et bien dans ses crampons (...) C'est évident que Fred a passé la vitesse supérieure et n'est plus tout à fait le même même s'il y a eu des moments où il a été exceptionnel avec nous".

"DRÔLE ? NON MAIS PLAISIR OUI"

Cette bienveillance s'explique par le fait que Guy Novès a été l'homme qui a offert à Michalak son premier contrat professionnel à 18 ans, en 2000, puis son premier match dans l'élite, sa première finale et son premier titre de champion de France contre Clermont l'année suivante.

Quant à Bernard Laporte, il est celui qui l'a appelé pour la première fois en équipe de France en novembre 2001. L'a sélectionné en 2003 pour la Coupe du monde qui allait faire sa gloire et vient de lui ouvrir de nouveaux horizons à Toulon.

Les deux hommes pourtant ont eu leurs différends avec le parfois très fantasque joueur, Bernard Laporte lorsqu'il l'a écarté de l'équipe de France et relégué à un rôle de remplaçant pendant la coupe du monde 2007, Guy Novès lorsque son protégé a abruptement quitté le stade Toulousain pour les Natal Sharks à deux reprises en 2008 et 2011 puis a préféré Toulon à son retour en France.

Il y avait pourtant de l'émotion dans la voix de Guy Novès lorsqu'il lui a été demandé si cela allait lui faire drôle de voir Michalak dans le camp d'en face samedi soir.

"Drôle ? Non, mais plaisir oui. Quand on a passé autant d'années ensemble et vécu autant de moments forts ensemble, de le voir lutter contre ce maillot Rouge et Noir, celui du Stade Toulousain, ce sera un peu particulier", a-t-il répondu avant de conclure sur une boutade :

Je souhaiterais qu'il loupe complètement son match au Stadium mais je n'ai pas de doute sur son implication et sa capacité à relever ce genre de défi."

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant