Top 14-Mat Giteau: «Je gagnais plus d'argent en Australie»

le
0
Top 14-Mat Giteau: «Je gagnais plus d'argent en Australie»
Top 14-Mat Giteau: «Je gagnais plus d'argent en Australie»

Loin de sa terre natale, l'Australien Matt Giteau, 32 ans, affiche sa joie de vivre sur les terrains et en dehors. Même les orages et les pluies diluviennes qui ont accablé la région mardi n'ont pas perturbé le maître à jouer du RC Toulon, arrivé dans la rade en 2011. Avant de défier Clermont pour le choc de la 12e journée de Top 14 à l'Allianz Riviera de Nice (Alpes-Maritimes), le trois-quarts centre varois se confie en anglais sur sa vie française, son manageur-entraîneur et sa sélection.

Sa vie en France

Vous êtes venu en France pour vivre une nouvelle expérience. Etes-vous satisfait de ce que vous avez trouvé ?

MATT GITEAU. Tout à fait, j'ai d'abord découvert de nouvelles cultures. Notre équipe accueille des Géorgiens, des Sud-Africains, bien sûr des Français mais aussi des Anglais, des Italiens. Nous n'avons pas de tels mélanges en Australie. Le stade Mayol aussi est une vraie découverte pour moi. Et puis, mes deux enfants sont nés en France, donc l'expérience est totale.

Votre vie en France vous plaît ?

Oh oui ! Vous êtes très relax, « tranquille » (il s'exprime en français). En Australie, nous sommes toujours dans l'urgence, nous voulons que tout aille vite. Ici, vous prenez le temps d'apprécier les choses. C'est un joli pays. Je pourrais rester ici à la fin de ma carrière, mais ma femme me tuerait ! Sa famille en Australie lui manque.

Qu'est-ce qui vous plaît et vous déplaît dans notre pays ?

Les Toulonnais ont été très accueillants. Il n'y a pas vraiment de choses que je n'aime pas. (Il réfléchit.) Ah si, peut-être le plombier qui est venu réparer mon robinet. Sinon, je me suis mis à boire du café. Ici, dès que vous avez cinq minutes, vous dites : « Tu as bien le temps de prendre un café noisette. » J'adore aussi la baguette, mais je laisse les croissants et les pains au chocolat à mes enfants car je dois rester en forme.

Le RC Toulon

Vous êtes venu dans le Top 14 grâce aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant