Top 14: le Stade Toulousain gagne à nouveau, mais de justesse

le
0

PARIS (Reuters) - Le Stade Toulousain s'est offert dimanche en Top 14 face au Castres olympique une victoire laborieuse 18-16 mais précieuse pour le champion du France qui avait fait le déplacement dans le Tarn pour faire oublier ses deux récentes défaites.

Incapables d'inscrire le moindre essai, les hommes de Guy Novès ont compté sur la seule botte de Lionel Beauxis, lequel a converti six pénalités, preuve qu'il reste des réglages à faire pour que Toulouse retrouve son jeu et ses ambitions gloutonnes.

Au moins le champion est-il resté dans le sillage de Clermont, deuxième au classement. Mais, contrairement à leurs concurrents directs, les Clermontois ne se sont pas gênés pour prendre le bonus offensif, quitte à écraser Bayonne 48-3.

Les Jaunards ont bouclé leur année 2012 par un récital de six essais, inscrits par ses trois-quarts Wesley Fofana, Napolioni Nalaga et Benson Stanley, et son arrière Jean-Marcellin Buttin.

Le tiercé de tête n'a pas donc pas changé avant le rendez-vous RC Toulon - Perpignan dans la soirée (coup d'envoi à 19h45 GMT). Quarante-six points pour Toulouse, 49 pour Clermont et 51, pour l'instant, au compteur des Toulonnais.

Comme Toulouse, le Racing Métro avait grand besoin de se rassurer après une série peu reluisante de six défaites en sept matches de Top 14. Mission réussie pour les Racingmen, et avec la manière: 40-6 contre Agen.

"EN CONVALESCENCE"

Dans les deux autres rencontres disputées dans l'après-midi, le Biarritz olympique est allé battre Mont-de-Marsan sur le score de 19-18 et Grenoble a fait de même à domicile contre l'Union Bordeaux-Bègles (19-9).

A Castres, le dénouement est resté très incertain jusque dans les dernières minutes. A la 74e, les supporters castrais ont cru à l'essai, mais l'action a été annulée. Et à la 79e minute, la pénalité de la victoire a fini à côté des perches.

Les Toulousains ont finalement tenu notamment grâce à leur défense. Elle a certes flanché sur le seul essai de la partie, signé Marc Andreu à la neuvième minute, mais elle a réagi suffisamment tôt pour éviter l'humiliation.

"On était un peu en convalescence", a reconnu l'ailier Vincent Clerc au micro de Canal +. "On avait fait deux matches très mauvais dans le contenu, donc évidemment on s'est resserré sur les bases".

"On savait que ce n'était pas capital comme match, mais on avait besoin de se rassurer dans pas mal de secteurs. (...) Il y a encore pas de choses à corriger mais l'essentiel est là", a ajouté l'international français.

Une troisième défaite de suite aurait commencé à faire mauvais genre pour les Toulousains, surpris par les Ospreys au Pays de Galles, mi-décembre, puis par Grenoble, le week-end suivant.

Pour les Castrais aussi, ce résultat a mis fin à une série: ils venaient d'aligner huit victoires d'affilée, dont six en Top 14. Si bien qu'ils faisaient jusque-là jeu égal avec le Stade toulousain au classement.

Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant