Top 14: le Stade Toulousain bat le Racing-Métro sur le fil

le
0

PARIS (Reuters) - Le Stade Toulousain a poursuivi samedi sa course en tête du Top 14, grâce à sa victoire (19-13) face au Racing-Métro au Stade de France, lors de la 16e journée du championnat de France de rugby.

Le jeune Toulousain Gillian Galan, vingt ans à peine, a profité d'une mêlée mal négociée par les Racingmen pour inscrire l'essai de la victoire à quatre minutes de la fin de la partie.

Face aux champions en titre, les Franciliens avaient pourtant pris les commandes de la rencontre après un premier essai du pilier italien Andrea Lo Cicero à la 54e minute au terme d'une poussée collective.

Seul nuage dans le ciel toulousain, l'ouvreur Lionel Beauxis, auteur de deux drops, a dû quitter le terrain après un choc avec Fabrice Estebanez en seconde période.

Avec 60 points engrangés en seize rencontres, les Toulousains conservent une marge de six points sur Clermont, vainqueur au Stade Chaban-Delmas au détriment de Bordeaux-Bègles (17-10).

Comme Toulouse, les "Jaunards" s'en sont remis à la jeune garde, incarnée par Jean-Marcellin Buttin, lui aussi âgé de 20 ans, pour inscrire le seul essai auvergnat de la partie (20e).

Toulon complète le podium. Pour ce faire, les Varois n'ont pas hésité à plonger encore un peu plus dans la crise l'Aviron Bayonnais, balayé 50-10 au Stade Mayol.

En pleine zone de turbulences depuis le début de la saison, les Basques ont encaissé cinq essais, tous transformés par Jonny Wilkinson, qui s'est également offert le luxe de marquer cinq pénalités.

La performance des Toulonnais a été appréciée de leur président, Mourad Boudjellal, contraint de suivre la rencontre des tribunes après une suspension de 130 jours pour avoir tenu des propos injurieux contre l'arbitrage.

Bayonne chute à la dernière place au classement.

Jusqu'ici lanterne rouge, Lyon a volontiers cédé son fauteuil après son succès face à Agen sur le score de 19-11.

Par la même occasion, les Lyonnais grimpent à la 12e place et passent devant un autre cador habituel du rugby français, Biarritz, dominé par Castres (29-23).

Montpellier s'est imposé vendredi sur le Stade Français (38-6) sur sa pelouse du stade Yves-du-Manoir, et s'est emparé de la cinquième place.

Simon Carraud, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant