Top 14: le Racing garde Pierre Berbizier et nomme Didier Retière

le
0
LE RACING MÉTRO 92 CONSERVE PIERRE BERBIZIER
LE RACING MÉTRO 92 CONSERVE PIERRE BERBIZIER

par Mathieu Baratas

ANTONY, Hauts-de-Seine (Reuters) -

Déstabilisé par des turbulences internes et externes depuis plusieurs semaines, le Racing a procédé mercredi à une nouvelle modification de son organigramme et de son fonctionnement sportif.

Le président du Racing Jacky Lorenzetti a confirmé mercredi Pierre Berbizier au poste de directeur général en charge du sportif au sein du club francilien, tout en annonçant le départ de son frère, Philippe Berbizier, remplacé au poste d'entraîneur des avants par Didier Retière.

"Nous avons décidé de regarder de l'avant et de modifier notre organigramme. Je confirme plus que jamais et j'appuie la présence de Pierre à la tête du Racing. Il sera secondé par deux entraineurs Gonzalo Quesada, en charge des entrainements collectifs, des arrières et des buteurs, et Didier Retière qui va intervenir jusqu'en juin comme consultant en charge des avants", a déclaré Jacky Lorenzetti.

Demi-finaliste du Top 14 l'an passé, le Racing vit une saison agitée. En novembre, l'entraîneur-adjoint Simon Mannix, présent au club depuis 5 ans, a été limogé et remplacé par l'Argentin Gonzalo Quesada.

Au début du mois, le club a annoncé le départ avec effet immédiat de son joueur Sébastien Chabal, après une altercation avec Pierre Berbizier.

Le club australien de Balmain (Division 3) a annoncé mardi avoir engagé l'ancien international pour un match, le 25 février contre Petersham.

A la suite de l'affaire Chabal, plus de trente joueurs ont rencontré Jacky Lorenzetti afin de leur faire part de leurs doléances et de lui demander, entre autres, des changements au sein de l'encadrement.

Les joueurs ont été partiellement entendus puisque Philippe Berbizier a quitté ses fonctions de lui-même.

"Cet épisode de l'histoire du Racing a provoqué la démission d'un homme de notre système", a indiqué Lorenzetti. "Bien que je l'ai refusée, je n'ai pu endiguer la démission de Philippe Berbizier."

BERBIZIER PREND DU RECUL

Le frère de Pierre Berbizier sera remplacé par Didier Retière, entraîneur des avants du XV de France quand Marc Lièvremont était sélectionneur (2007-2011).

L'actuel entraîneur de l'équipe de France des moins de 20 ans cumulera ces deux fonctions jusqu'en juin. Il interviendra au Racing comme consultant une à deux fois par semaine dans un premier temps.

"Nous nous laissons ensuite le temps pour une réflexion pour la prolongation de son contrat", a précisé Jacky Lorenzetti.

De son côté, l'ancien deuxième ligne et capitaine du club, Simon Raiwalui, est nommé manager "en charge du hors terrain" et de "faire le lien entre le staff et les joueurs".

Dans cette réorganisation, Pierre Berbizier prend du recul vis-à-vis du terrain et s'inscrit dans un rôle de manager. Il "supervise et organise" la stratégie sportive et ses deux adjoints "gère le terrain au quotidien" selon le président racingman.

"J'ai été très marqué par cet épisode. Dans la responsabilité du projet sportif, c'est cinq ans de travail foutu en l'air. Se retrouver en phase de reconstruction m'a fait mal. C'est une situation violente que je ne connaissais pas", a dit Pierre Berbizier lors de la conférence de presse.

Les joueurs, dont cinq - mais pas Lionel Nallet - ont renouvelé leur contrat ce matin avec des salaires revus à la baisse, ont appris la réorganisation du staff plus tôt dans l'après midi.

"Cela s'est bien passé. Ils ont été attentifs et ont apprécié. On verra samedi la réponse sur le terrain", a dit Jacky Lorenzetti.

Mathieu Baratas, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant