Top 14: le Racing fait chuter Castres (9-14)

le
0
Top 14: le Racing fait chuter Castres (9-14)
Top 14: le Racing fait chuter Castres (9-14)

Le dernier finaliste du championnat de France a continué samedi soir sa descente dans le bas du classement du Top 14 après sa défaite à domicile face au Racing-Métro (9-14). Les Franciliens remportent leur deuxième victoire à l'extérieur de la saison. A noter que dans le choc au sommet entre Toulon et Clermont, les Varois l'ont emporté (27-19) et repris par la même occasion la tête du classement du Top 14.

Le faux-pas lui était interdit à la maison mais le vice-champion 2014 et champion 2013 ne parvient décidément pas à se sortir de l'ornière et accuse au total huit défaites depuis le début de la saison, dont deux à domicile.

Le Racing - mené par les anciens entraîneurs du CO, Laurent Travers et Laurent Labit - a lui récupéré les points cédés à Colombes face à Oyonnax (17-21) lors de la 10 journée et consolide sa place dans le wagon de tête en remontant provisoirement à la 3e place devant le Stade Français qui reçoit dimanche Brive.

«Tout sera compliqué maintenant. Ce ne sera plus le même championnat pour nous : il va falloir préparer les prochains matches en "mode maintien" et aller chercher les points face à nos concurrents directs», a exorté Matthias Rolland, le manageur de Castres.

Toulouse rechute

Grenoble a mis brutalement fin à la série de victoires de Toulouse en s'imposant sur une pénalité après la sirène à Ernest-Wallon (22-25).

Toulouse accuse sa deuxième défaite à domicile de la saison, après six victoires d'affilée toutes compétitions confondues qui avaient fait oublier un début de saison cauchemardesque. Et avec 28 points, ils restent bloqués aux portes des six premières places qualificatives.

Privé de ses internationaux français Thierry Dusautoir, Yoann Maestri et Yoann Huget, laissés au repos après la tournée d'automne, ainsi que de Luke McAlister (cuisse) et d'Imanol Harinordoquy (dos), forfaits de dernière minute, Toulouse a éprouvé de grandes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant