Top 14: le promu Oyonnax s'offre Clermont, Toulouse déroule

le
0

PARIS (Reuters) - Oyonnax, promu cette saison en Top 14, a créé la sensation samedi en s'offrant pour sa première sortie à domicile le scalp de Clermont, vice-champion d'Europe (30-19).

Dans les autres rencontres, Toulouse a corrigé le leader éphémère Bayonne (40-3), le Stade Français est allé arracher la victoire à Perpignan (28-27), Biarritz a battu Montpellier (19-12), Castres a donné la leçon à Grenoble (34-6) et Brive s'est imposé face à l'UBB (25-12).

Ces résultats, combinés à la large victoire de Toulon vendredi soir en match d'ouverture face au Racing Métro (41-14), laissent les Varois seuls en tête du championnat avec sept points, soit un de plus que Toulouse et Castres.

Cette troisième journée restera marquée par le coup de maître d'Oyonnax, pourtant novice cette année.

Battu le week-end dernier à Bayonne (39-11), le club de l'Ain a réalisé une entame de match parfaite pour mener 20-0 à la pause, notamment grâce à deux essais du talonneur Jody Jenneker (25e) et de l'arrière Florian Denos (29e).

Sonnés par ce début de partie quasi parfait, les Clermontois ont réagi en deuxième période d'abord en marquant un essai par l'intermédiaire de Gerhard Vosloo (43e), puis en passant trois pénalités signées Brock James (48e, 54e, 58e).

Sentant Clermont revenir sur ses talons, Oyonnax a enfoncé le clou par un nouvel essai marqué par Valentin Ursache (67e) pour se mettre définitivement à l'abri.

En fin de rencontre, les Auvergnats ont commis un dernier coup d'éclat grâce à Benson Joel Williams Stanley (79e), insuffisant toutefois pour prendre le bonus défensif.

"On avait une pression terrible, presque de la peur. Mais quelle envie, c'est beau", a réagi sur Canal + le deuxième ligne Thibault Lassalle.

"C'est le début de saison, on va être humble. On a gagné le premier match à domicile. Et on va continuer à tout donner", a-t-il promis, tout sourire.

Dans les matches du soir, Toulouse a renoué avec le succès avec la manière, une semaine après s'être incliné à Bordeaux.

Les hommes de Guy Novès se sont imposés avec bonus offensif à la clé, notamment à la faveur de quatre essais signés Tolofua (42e), Maxime Médard (47e), Census Johnston (55e) et Louis Picamoles (61e).

Le champion de France castrais a lui aussi décroché le plus de points possibles en signant un match plein de maîtrise contre Grenoble mais une bagarre en fin de rencontre est venu en quelque sorte ternir cette belle soirée tarnaise.

A Perpignan, le Stade Français s'est imposé en toute fin de rencontre grâce au troisième drop de la partie de Jules Plisson.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant