Top 14: l'invincible Clermont et l'impossible doublé

le
0

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Clermont, à peine remis de sa qualification pour la finale de la Coupe d'Europe de rugby, a l'occasion de rendre sa saison encore plus inoubliable samedi contre Bordeaux-Bègles en s'emparant du record d'invincibilité à domicile pour un club français.

Lors de l'ultime journée de la phase régulière du Top 14, les Auvergnats tenteront dans leur stade Marcel-Michelin de porter leur série à 60 matches consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues.

Une victoire leur donnera aussi la première place au classement final de la saison régulière et leur permettra de continuer à rêver de "l'impossible" doublé H Cup-Top 14.

Un succès contre Toulouse il y a deux semaines (39-17) a permis aux Jaune et Bleu d'égaler le record du Stade Français, qui était resté invaincu sur ses terres pendant 59 rencontres au milieu des années 2000.

Mais elle leur a surtout permis de chiper à Toulon sa place de leader - synonyme d'adversaire en principe plus favorable en demi-finale du championnat - et de s'entrouvrir les portes d'un doublé dont l'entraîneur clermontois, Vern Cotter, répète à loisir qu'il est hors de portée.

"Je pense que c'est quasiment impossible, on laisse trop de plumes", a-t-il réaffirmé la semaine dernière, juste avant la demi-finale de H Cup gagnée au forceps samedi face aux Irlandais du Munster (16-10).

"En finissant une saison avec des matches d'une telle intensité, je vois mal comment une équipe pourrait le faire. Mais ça ne nous empêche pas de viser chaque match devant nous. On joue les matches pour les gagner."

Seul Toulouse est parvenu à remporter à la fois le Bouclier de Brennus et la plus prestigieuse des coupes d'Europe la même saison, mais c'était lors de la première édition de cette dernière, en 1996, et les clubs anglais n'y participaient pas.

Au cours de la demi-finale face au Munster, le deuxième ligne canadien Jamie Cudmore (épaule) et le centre néo-zélandais Regan King (ischio-jambiers) ont dû quitter prématurément la pelouse du stade de la Mosson à Montpellier et sont forfaits pour affronter les Bordelais samedi.

Leur absence vient s'ajouter à celles du capitaine Aurélien Rougerie, du troisième ligne sud-africain Gerhard Vosloo, de son compatriote pilier Daniel Kotze et des ouvreurs David Skrela et Mike Delany.

"MIEUX MAÎTRISER LES DÉBATS"

À quinze jours d'une finale contre Toulon à Dublin, la tentation pourrait être grande pour Clermont de laisser filer le match face à une équipe girondine au maintien assuré et au jeu décomplexé.

Pour autant, Vern Cotter s'est empressé de ramener les siens sur terre, à peine obtenue la qualification en finale de H Cup.

"Il y a encore un match de Top 14 à négocier, c'est le dernier match, donc on va vite se tourner vers ça parce que c'est un match important pour nous", a fait valoir l'entraîneur néo-zélandais.

Leaders avec un point d'avance et l'avantage dans les confrontations directes par rapport au deuxième, Toulon, il suffit aux Jaune et Bleu de l'emporter pour s'assurer une demi-finale contre le quatrième ou le cinquième du classement.

Le club auvergnat éviterait ainsi, si la logique est respectée lors de la dernière journée et des barrages, un choc contre Toulouse, actuel troisième et grand habitué des phases finales.

L'ASM compte aussi profiter du match contre l'UBB pour faire une ultime répétition générale avant la finale de H Cup, le 18 mai, en tentant de remédier au "manque de maîtrise" qui lui a valu quelques frayeurs en fin de rencontre face au Munster.

"C'est là-dessus où il faudra encore grandir, mieux maîtriser les débats et être plus constants sur 80 minutes", a souligné le troisième ligne Julien Bonnaire après la demi-finale européenne.

Même constat pour le demi de mêlée Morgan Parra, qui s'attend à des rencontres particulièrement disputées en ce mois de mai.

"Il faut qu'on arrive à plus maîtriser notre sujet", a-t-il estimé. "Une finale va se gagner à trois points, peut-être un drop ou une pénalité à la dernière minute et il faut qu'on arrive à gommer toute l'indiscipline dont on a fait preuve."

Edité par Jean-Paul Couret et Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant