Top 14 (J9) : Les réactions des matchs de samedi

le
0
Top 14 (J9) : Les réactions des matchs de samedi
Top 14 (J9) : Les réactions des matchs de samedi

Retrouvez les réactions des principaux acteurs des matchs de ce samedi, comptant pour la neuvième journée de Top 14.

Pau - Toulouse

Julien Tomas (demi de mêlée de Pau au micro de Canal +) : "On a beaucoup donnés de points, surtout en première période. Il y a eu trop d'indiscipline, je pense qu'il y a neuf points de trop, qu'on peut effacer.'' Grégory Lamboley (2eme ligne de Toulouse à L'Equipe) : "C'est une victoire très difficile car on est tombés sur une très belle équipe de Pau qu'on savait joueuse. Sur les quatre derniers matches, c'est peut-être celui que l'on ne doit pas gagner et finalement cela nous a souri. Cela s'est fait sur la concrétisation de Jean-Marc (Doussain) au pied. Devant en conquête, ça se passe plutôt bien, ils se font pénaliser, la différence se fait là. La chance que l'on n'a pas eu sur les derniers matches, on l'a aujourd'hui. Le banc nous a fait le plus grand bien. Il fallait que l'on rattrape notre défaite à domicile contre Toulon (15-32, ndlr), on est revenu un peu à égalité. Il faut rester humble, continuer à travailler comme on fait, tout le monde est concerné, ça va finir par tourner, ça a tourné un peu aujourd'hui.''

Montpellier - La Rochelle

Fulgence Ouedraogo (Capitaine de Montpellier à L'Equipe) : "On a lutté pendant quatre-vingt minutes. On a été pris partout, sur les ballons portés, en touche et sur le plan physique. On a subi les impacts. Mais on n'a pas lâché. On s'est même retrouvés après la quatre-vingtième minute à lutter pour provoquer une faute. C'est un miracle de gagner. On ne va retenir que la victoire. Parfois, les victoires comme celle-là font du bien. Elles soudent un groupe. Elles construisent un groupe qui sort plus fort de ce match.'' Patrice Collazo (manager de La Rochelle) : "Il nous a manqué cinq secondes. On va travailler pour combler ces cinq secondes. Il n'y a rien de grave. On a mis une grosse intensité. Il aurait fallu qu'elle dure plus de 80 minutes. On a fini par manquer de lucidité. Au regard de la séance que nous leur avons mis, nous étions un peu dans le rouge. Quand Steyn a tapé la pénalité, je me suis dit qu'elle allait passer entre les barres. On n'a pas négocié la descente du ballon. Il faut féliciter les joueurs. Aujourd'hui, j'ai plus envie de gagner après ce match. Beaucoup de gens nous attendaient. On voulait montrer que l'on était capable d'évoluer au haut niveau. Cela va nous rendre plus forts. Je n'ai hâte que d'une chose, c'est d'y retourner. Depuis le début de la saison, nous avons pris trois points par match. C'est notre meilleur ratio. C'est dommage car si on avait gagné, on aurait pu être premier.''

Toulon - Grenoble

Mike Ford (manager de Toulon) : "En tant qu'entraîneur, j'ai promis aux joueurs que l'on allait s'améliorer tous les week-ends et que l'on serait de mieux en mieux. S'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes, on y arrivera. On a des joueurs fantastiques, après le style est important, la philosophie, et les joueurs en sont responsables. Et quand ils se sentent investis, ils jouent mieux. (...) Et ce samedi soir, contre Grenoble, nous avons posé une première pierre. Les gars ont compris comment on veut s'entraîner, le fond de jeu différent aussi et d'un point de vue global, ils l'ont bien exprimé.'' Bernard Jackman (manager de Grenoble à L'Equipe) : "La raison principale de cette lourde défaite, c'est la mêlée. On prend vingt points directement à cause de ce secteur. On a plus été dominés tactiquement et techniquement que physiquement. L'arbitre, dont c'était le premier match en Top 14, a laissé faire les Toulonnais ce qu'ils voulaient. En mêlée, c'était une humiliation. On ne peut pas continuer comme ça. Le problème, c'est que notre pilier gauche titulaire (Taumalolo, ndlr) s'est blessé et que, un match comme ça contre le pack de Toulon, c'était trop tôt pour les jeunes. C'est dommage parce qu'on a produit de beaux mouvements. L'important, pour nous, ce n'est pas Toulon ou Clermont (où Grenoble se déplace le week-end prochain, ndlr) mais de battre Bordeaux à la maison (12 novembre, ndlr).''

Stade Français - Lyon

Rabah Slimani (pilier du Stade Français) : "C'était un match compliqué. En fait, on s'est mis le feu tout seul. Peut-être que nous avons manqué de patience et de concentration. Ca reste tout de même une victoire et la saison où on a été champion, nous n'avions pas été toujours super chez nous. Alors tant qu'on ne perd pas... C'est vrai que ça ne doit pas être facile pour les spectateurs. Mais nous n'avons toujours pas perdu à la maison. Il nous manque quand même une victoire à l'extérieur qui nous ferait pas mal de bien.'' Pierre Mignoni (manager de Lyon) : "Le haut niveau, ça veut dire de ne pas faire autant de fautes. La discipline, c'est la clé. Même si nous n'avons pas fait énormément de fautes, elles étaient toutes dans notre camp et nous avons encaissé trois points à chaque fois. A l'arrivée, c'est comme si on avait fait vingt fautes. On était venu pour faire un truc. De toute façon on se déplacera toujours avec cet état d'esprit. On fait des choses intéressantes mais ça ne suffit pas. Dans les choses intéressantes, il y a la performance de Baptiste Couilloud, le demi de mêlée. Il faut qu'il grandisse mais c'est normal il n'a que dix-neuf ans. Mais c'est pas mal ce qu'il fait. N'en parlez pas trop.''

Bayonne - Racing 92

Guillaume Rouet (demi de mêlée de Bayonne) : "On repart encore avec zéro, on ne prend même pas le bonus défensif. Sur l'ensemble du match, il n'aurait pas été volé. On a montré de l'envie, c'était la moindre des choses. Mais, on fait encore trop d'erreurs pour passer cette ligne et marquer un essai. On sait qu'on n'est pas en confiance et on y arrive pas.'' Maxime Machenaud (demi de mêlée du Racing 92 au micro de Canal +) : "Il fallait quatre points, c'était primordial par rapport à la suite du championnat, parce que les autres équipes, elles ne vont pas nous attendre. C'est donc à nous de récupérer des points, ceux-là, ils font du bien. On voulait un match gagné à l'extérieur, maintenant, on l'a. J'espère que ça va lancer notre saison, même si elle est déjà bien lancée. On a une réception très importante contre Montpellier. J'espère qu'on pourra engranger des points. On a voulu faire les choses trop vite, on n'a pas été assez patient. On a eu trop de déchets pour se mettre à l'abri plus tôt.''
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant