Top 14 ( J7) : Les réactions des matchs de samedi

le
0
Top 14 ( J7) : Les réactions des matchs de samedi
Top 14 ( J7) : Les réactions des matchs de samedi

Retrouvez les réactions des principaux acteurs des cinq matchs de ce samedi, comptant pour la septième journée de Top 14.

Clermont - Castres

Noa Nakaitaci (ailier de Clermont à L'Equipe) : "On n’a pas bien commencé le match. Sur les rucks, on ne conservait pas bien. En deuxième période, on a réussi à régler ces petits détails et on a bien construit nos points. Sur mon essai, j’ai vu un "mis-match" sur le côté, j’ai essayé de tenter le coup et ça a marché, j’ai marqué l’essai…'' Christophe Urios (entraîneur de Castres à L'Equipe) : "En 1ere période, on est dans ce qu’on voulait faire, même si ce n’était pas un grand Clermont. On les met sous pression, on est opportuniste avec les ballons. Mais on n’était pas précis non plus… Il y a deux ou trois situations où on aurait pu aller au bout. Le début de deuxième période nous fout dedans ! Et il ne s’y passe rien, c’est ça qui me fout les glandes ! On a été en difficulté en mêlée, enfin, surtout, on s’adapte mal à l’arbitrage… L’arbitre a toujours pénalisé la même équipe… La mêlée, je n’y comprends rien… La mêlée, je m’en fous. Ça ne m’intéresse pas !''

Bayonne - Lyon

Félix Le Bourhis (centre de Bayonne au micro de Canal +) : "Match nul, c'est nul pour nous. On est hyper déçu, déçu pour les gens qui nous supportent. On va perdre leur soutien à force de faire des matchs de merde comme ça. On va tâcher de croire en nous. La saison est encore longue même si on est mal embarqué.'' Pierre Mignoni (manager de Lyon à L'Equipe) : "Pour moi, ce sont deux points de pris, je l'ai dit aux joueurs. Bayonne aurait aussi pu gagner le match, donc, ce nul n'est pas illogique. Des détails font qu'on n'arrive pas à rester devant, notamment notre indiscipline en fin de première mi-temps. On est un peu sorti du match. C'est dommage cette indiscipline et ces deux ou trois ballons à conserver ou à taper en touche qui auraient fait la différence.''

Pau - Bordeaux-Bègles

Simon Mannix (manager de Pau à L'Equipe) : "A chaud, c'est la déception qui prime, on avait fait le boulot en seconde période, l'équipe est bien revenue, malheureusement, ce sont des choses qui arrivent. On avait les moyens de le plier plus tôt, cela aurait été parfait. Au final, c'est une leçon pour ce groupe, après ça, on va avancer, c'est certain. Je ne pense pas que ce soit un coup d'arrêt, on va accepter cette leçon et apprendre plus vite. C'est injuste pour Tom Taylor, mais les erreurs ont été faites avant, ce n'est pas juste une action qui nous fait perdre le match.'' Baptiste Serin (demi de mêlée de Bordeaux-Bègles à L'Equipe) : "On avait décidé de faire quelque chose ici et on ne s’est pas mentis à nous-mêmes. On a montré une très grosse force de caractère, mais, il y a eu différents points noirs. On doit faire moins de fautes à l’extérieur parce que là, on s’en sort et c’est un peu un miracle. On construit un groupe dans la victoire et c’est très donc très important d’avoir gagné ici.''

Toulouse - Grenoble

William Servat (entraîneur des avants de Toulouse à L'Equipe) : "On a pris le bonus offensif et on a vu des choses intéressantes, mais ce n'est qu'une étape. C'est un match satisfaisant, mais il ne faut pas s'emballer. Il n'y a aucune raison d'être trop euphorique, même si on a proposé un rugby cohérent. On a eu la volonté d'avancer. L'équipe est en train de trouver des repères. La confiance est en train de prendre.'' Lucas Dupont (ailier de Grenoble au micro de Canal +) : "Vous nous parlez tous du contexte... Maintenant, on a que deux solutions, soit on accepte, on a des blessées... Soit, on montre ce qu’on a fait quelques minutes ce soir, bien qu’on ait pris 30 points. Mais, j'ai vu des mecs comme Kevin Kornath se qui se sont envoyés. Le contexte est difficile, mais la semaine prochaine, il y a Bayonne et on va se battre.''

Brive - Racing 92

Gaëtan Germain (arrière de Brive au micro de Canal +) : "On ne va pas s'enflammer, il n'y a que sept journées. On est très content, on est bien placé donc on va prendre les matchs les uns après les autres. Mais, c'est toujours plus confortable de travailler dans les victoires, c'est très encourageant pour la suite.'' Maxime Machenaud (demi de mêlée du Racing 92 au micro de Canal +) : "Je ne sais pas si on peut parler de déception. On a fait les choses à l'envers. On s'était dit dans la stratégie de faire des choses qu'on n'a pas respecté. On ne peut s'en prendre qu'à nous même. Il y avait largement la place ce soir si on avait fait les choses dans l'ordre et avec un peu plus d'application. Ce n'est pas normal qu'on fasse de telles prestations à l'extérieur. Il va falloir se poser les bonnes questions.''
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant