Top 14 (J7) : Le Stade Français à la relance

le
0
Top 14 (J7) : Le Stade Français à la relance
Top 14 (J7) : Le Stade Français à la relance

Emprunté en début de match, le Stade Français a retrouvé de la fluidité et de l'allant offensif pour dominer La Rochelle 31-26, dimanche. Les hommes de Gonzalo Quesada ont en revanche laissé filer le point de bonus.

Stade Français – La Rochelle : 31-26 

Une victoire est toujours bonne à prendre. Celle-ci, sans doute plus que les autres. Mais que ce fut difficile, une fois n'est pas coutume, pour les hommes de Gonzalo Quesada. Bousculés dans le premier quart d'heure par des Rochelais décomplexés, les joueurs du Stade Français ont su retrouver de l'allant offensif et une certaine fluidité dans le jeu courant pour prendre à défaut la défense adverse. Sous l'impulsion d'Hugo Bonneval, de retour à l'occasion de cette 7ème journée de Top 14 et d'Antoine Burban, auteur d'un doublé en première période, Les Stadistes inscrivaient deux essais avant le repos et viraient en tête au terme des quarante premières minutes (14-9). Cinq changements sont effectués par Patrice Collazo au retour des vestiaires.

Un dernier quart d'heure sous tension 

Le Stade Français n'est pas déstabilisé outre mesure dans un premier temps, et ce même si Broke James ramenait les siens à quatre points, d'une pénalité transformée à plus de trente mètres dans l'axe (17-12, 46ème). Mais le Stade Français accentuait sa domination grâce à ses avants et Raphaël Lakafia, auteur du troisième essai, tout en puissance (22-12, 48ème). Pyle aggravait la marque rapidement (29-12, 66ème), et le Stade Français s'acheminait vers un succès aisé, bonus offensif à la clé. Les Parisiens restent toutefois assez fragiles dans les têtes, et la Rochelle en profitait dans le dernier quart d'heure en inscrivant deux essais. Le premier accordé à Retière après arbitrage vidéo, et le second, l'œuvre de Maurouard, dans la foulée du carton jaune reçu par Sempéré (31-26, 72ème). Insuffisant toutefois pour reprendre l'ascendant définitivement en dépit d'une ultime action jouée après la sirène. Le Stade Français s'est fait très peur, mais se relance après deux défaites consécutives en championnat. L'essentiel est assuré. La Rochelle repart de Jean Bouin avec le bonus défensif.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant