Top 14 (J6) : Trop indiscipliné, le Racing s'incline à Castres

le
0
Top 14 (J6) : Trop indiscipliné, le Racing s'incline à Castres
Top 14 (J6) : Trop indiscipliné, le Racing s'incline à Castres

Castres a dominé le Racing 92 (31-23) en ouverture de la sixième journée de Top 14, samedi. Malgré un Nakarawa virvoltant pour sa première, le club francilien a enregistré sa troisième défaite de la saison.

Dans un stade Pierre-Antoine comble, Castres s’est offert le champion de France, le Racing 92 en ouverture de la 6eme journée de championnat. Malgré un début de match raté des Tarnais, les joueurs de Christophe Urios ont petit à petit réussi à inverser la tendance avant de prendre les commandes de la rencontre après l’heure de jeu (31-23), la faute à des visiteurs, beaucoup trop indisciplinés pour espérer faire quelque chose.

Le Racing perd Carter et Laulala

Si tout avait bien démarré pour les Ciel et Blanc, qui ont rapidement pris le contrôle de la rencontre, la fin de période à été en revanche plus compliquée à gérer. Secoués par les blessures coup sur coup de Casey Laulala et Dan Carter,  le duo Labit-Travers a dû trouver des solutions, qui n’ont pas donné satisfaction. L’impact du centre Néo-Zélandais d’un côté et la patte du meilleur marqueur des All-Blacks de l’autre ont manqué offensivement aux Racingmens en seconde période. Revenus sur le terrain, avec moins d’allant qu’en première période, le champion de France n’a rien pu faire pour contenir les assauts des Castrais. Les Tarnais, qui ont égalisé à 13-13 sur la sirène (Urdapileta 40eme), ont pris les commandes de la rencontre peu avant l’heure de jeu. En négociant à merveille une supériorité numérique (carton jaune Andreu), les hommes de Christophe Urios ont rapidement appuyé sur la pédale d’accélération. Sur une superbe passe après contact de Julien Caminati, c’est Geoffrey Palis qui est allé aplatir en coin (23-16, 51eme).

Nakarawa, quelle première !

Pour sa première apparition dans le top 14, Leone Nakawara n’a pas eu besoin du traditionnel temps d’adaptation. Déjà en très grande forme, le champion olympique Fidjien a ébloui la rencontre de son talent et de son physique. Du haut de ses 2 mètres et de ses 122 kilos, le numéro 4 francilien a été impressionnant. Auteur d’une superbe passe décisive (à une main) sur l’essai d’Eddy Ben Arous (0-7, 15eme), l’international fidjien a inscrit le deuxième essai des Ciel et Blanc. Sur un ballon qui traînait après un ruck en faveur des siens, Nakarawa s’est saisi de la balle (encore à une main) et est allé tranquillement aplatir entre les poteaux. Des débuts en fanfare malheureusement annulés sur le plan comptable par l’indiscipline défensive des champions de France. Avec 15 pénalités concédées, le Racing a donné trop de cartouches à des Castrais qui n’en demandaient pas tant. Les Franciliens ont même vu le bonus défensif s’envoler sur une superbe combinaison entre Antoine Dupont et Benjamin Urdapileta. Le Français, entré en jeu à la place de Rory Kockott, a décalé intelligemment l’Argentin pour que ce dernier aplatisse sans réelle opposition dans l’en-but francilien (31-23, 77eme).

Castres lance (enfin) sa saison

Après avoir grillé son premier joker en perdant à domicile contre la Rochelle il y a 3 semaines, Castres était dans l’obligation de gagner pour éviter de se faire décrocher. Chose faite, car les hommes de Christophe Urios vont devoir négocier deux futurs déplacements qui s’avèrent déjà compliqué. D’abord à Clermont, contre une équipe qui réussit tout en ce moment, et puis à Montpellier, une équipe qui réussit peu aux Castrais. D’ailleurs le technicien castrais a prévenu après la rencontre, au micro de canal plus : « j’ai l’impression qu’on n’avait pas lancé réellement notre saison, j’espère que maintenant c’est chose faite. »  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant