Top 14 (J5) : Les réactions des matchs du samedi

le
0
Top 14 (J5) : Les réactions des matchs du samedi
Top 14 (J5) : Les réactions des matchs du samedi

Après les cinq premiers matchs de la 5eme journée du Top 14, retrouvez les réactions des principaux acteurs des matchs de ce samedi.

Lyon - Toulouse

Frédéric Michalak (demi d'ouverture de Lyon à l'AFP) : "C'est une satisfaction d'avoir battu Toulouse qui reste une des meilleures équipes en France. Et je crois que le LOU ne l'avait jamais battu, en plus c'est historique. Personnellement, c'est agréable d'avoir autour de moi un aussi fort collectif. J'ai pu m'appuyer sur les bonshommes autour de moi. Je suis fier du pack et des solutions offensives que nous avons trouvées. C'est notre meilleur match. Nous avons fait tomber un gros et j'espère que nous en ferons tomber d'autres.'' Thierry Dusautoir (3eme ligne et capitaine de Toulouse au micro de Canal +) : "C'est une déception. On a montré pas mal de fébrilité en première période, on s'est mis à la faute un peu trop facilement et on a perdu le ballon au contact. Choses qu'on a pu rectifier au cours de la deuxième de la période. On fait une bonne deuxième période mais on partait d'un petit peu trop loin. Ils ont été performants sur la touche. On termine à cinq points avec une possession en fin de match, il faut qu'on continue sur cette voie là car ça ne sert à rien de se lamenter sur ce qui a pu se passer la semaine dernière. C'est vraiment dommage qu'on ne soit pas récompensé de notre investissement.''

Bayonne - Montpellier

Vincent Etcheto (entraîneur de Bayonne à L'Equipe) : "Cette défaite, elle fait mal comme toutes les défaites. On est tombés sur plus forts que nous, plus pragmatiques, plus efficaces. L’équipe a mis du rythme, on a tenu le ballon, on a franchi, mais on n’a pas été assez réalistes. Et on a été beaucoup pénalisés, beaucoup trop avec 17 pénalités encore contre nous. Et eux avaient un buteur, qui a fait 100%.'' Marvin O'Connor (ailier de Montpellier à L'Equipe) : "Ça fait du bien de gagner à l’extérieur. On avait hâte de se rattraper après les deux premiers matches (défaites à Toulouse et contre Clermont, ndr). On a bien répondu avec trois victoires de suite. A titre personnel,  j’aurais préféré gagner ailleurs, j’ai été très ému de revenir ici et ça m’a fait très bizarre car j’ai passé quatre belles années à Bayonne. Ce club m’a apporté et je lui dois beaucoup.''

Brive - La Rochelle

Arnaud Méla (2eme ligne de Brive au micro de Canal +) : "On avait un peu honte de nous quand même, donc on devait se racheter. On a fait une première période, où on les a mis sous pression mais on est sorti du schéma deux, trois fois et ils ont scoré à une passe ou une passe au pied. Ils nous ont mis la tête un peu au fond du seau, ça a été compliqué. On a été le chercher, c'est bien, c'est le leader donc c'est les meilleurs et il faut les accrocher pour les battre.'' Brock James (demi d'ouverture au micro de Canal +) : "On a donné beaucoup de points en faisant beaucoup de fautes. On a été indiscipliné et ça les a relancé avec à un tel buteur. Il n’y a pas de défaite positive. On était venu pour prendre quatre points, on est déçus avec ce point. On a beaucoup d’ambitions pour cette année. Le groupe a besoin de grandir pour mieux gérer le début de 2eme période.''

Pau - Stade Français

Julien Tomas (demi de mêlée de Pau, au micro de Canal +) : « Il fallait relever la tête, on n’avait pas le choix après la déconvenue à Montpellier. On avait la chance de recevoir après ce qu’on a fait la semaine passée, pour effacer cette défaite. On a eu du mal à s’y mettre ce soir, mais au fur et à mesure c’est venu tranquillement. C’était un match important qu’il fallait remporter. Tous nos efforts ont payé face à cette grosse cylindrée qu’est Paris. En défense, il fallait être ensemble, avec de la solidité et un gros mental. Notre état d’esprit a payé, et en attaque on a mis les ingrédients pour gagner. Paris était venu avec l’intention de faire quelque chose, donc même si on n’a pas pris le bonus sur la fin, la victoire c’est déjà une très bonne chose.'' Antoine Burban (3eme ligne du Stade Français au micro de Canal +) : « Le score est lourd par rapport à ce qu’on a fait sur les 80 minutes, car on a fait un bon match dans l’ensemble sans doute meilleur que la semaine passée, on n’a pas su être réaliste. On a beaucoup de chose à travailler, après le score ne  représente peut être pas le match mais le constat c’est qu’on a 0 point ce soir. On a prouvé qu’on voulait des points sur les deux derniers matchs, là on en est loin.  On se bat bien, on les empêche de prendre le bonus à 14 à la fin,  mais maintenant il faut se concentrer sur le prochain match qu’il faudra gagner. Bravo à Pau, bon courage à eux pour la suite. »

Clermont - Bordeaux-Bègles

Benjamin Kayser (talonneur de Clermont au micro de Canal +) : "C'est anecdotique (cette place de 1er du Top 14, ndlr) car on va à Toulon dimanche prochain. Ça va vite nous faire redescendre sur terre parce qu'ils se sont retroussés les manches les Toulonnais et ils sont au niveau auquel on les attendait. C'est la folie de ce championnat. On va être jugé à juste titre tous les week-ends, parce qu'on a le groupe pour tourner. Il n'y aura donc pas d'impasses, pas de matchs qu'on prendra à la légère. A nous de nous remettre en question, de bien récupérer et de continuer à garder cette saine émulation qu'il y a dans le groupe, parce que ça ne peut que tirer tout le monde vers le haut.'' Raphaël Ibanez (manager de Bordeaux-Bègles à L'Equipe) : "Il n’y a rien de surprenant à voir Clermont l’emporter ce samedi soir tant ils dominent ce début de championnat. Sur les vingt premières minutes, on a eu du mal à être au même niveau d’intensité que l’ASM. Puis on retrouve un peu plus de dynamisme et de vitesse dans notre jeu. La fin de la première mi-temps est intéressante. Le début de la seconde aussi. Malgré l’ampleur du score, je pense d’ailleurs que l’on a deux opportunités de revenir avec une pénalité de 16-12 (44e) manquée, une touche non trouvée et une relance qui nous est fatale, juste derrière l’essai de Talebula (55e). C’est dommage parce que je sentais des joueurs concernés à la mi-temps. On sait très bien, surtout quand on affronte une telle équipe, que les moindres opportunités manquées coûtent cher à la fin.''
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant