Top 14 (J4) : Sans pitié, Clermont étrille le Racing 92

le
0
Top 14 (J4) : Sans pitié, Clermont étrille le Racing 92
Top 14 (J4) : Sans pitié, Clermont étrille le Racing 92

A Marcel-Michelin, Clermont n'a laissé aucune chance (47-10) au Racing 92, qui avait fait tourner. Avec six essais au compteur, dont un triplé de Noa Nakaitaci, les Jaunards prennent bien évidemment le bonus offensif.

Clermont - Racing 92 : 47-10

Avant la réception de Toulon, le Racing 92 avait décidé de laisser quelques cadres au repos pour ce déplacement à Clermont et cela s'est rapidement vu sur le terrain. Dépassés dans tous les secteurs du jeu, les Franciliens ont été écrasés (47-10) à Marcel-Michelin par des Clermontois, qui avaient à coeur de montrer un beau visage devant leur public, après trois journées à l'extérieur. Après une pénalité de Morgan Parra, Noa Nakaitaci a inscrit le premier de la rencontre au quart d'heure de jeu en se faufilant dans la défense du Racing. Quelques minutes après, sur une nouvelle attaque clermontoise, l'arbitre a accordé un essai de pénalité suite à un acte déloyal de Vulivuli, qui a également laissé ses partenaires à 14 pendant dix minutes.

En infériorité, le Racing 92 minimise la casse

Une supériorité numérique dont a profité Clermont. Suite à un coup de pied par dessus, Camille Lopez est allé inscrire le 3eme essai des siens et cela avant la demi-heure de jeu. Mais le calvaire n'était pas terminé pour les Ciel & Blanc. Vulivuli à peine de retour sur le pré que le pilier Afatia a également écopé d'un carton jaune. Si Maxime Machenaud a passé une pénalité avant la pause, le score était déjà sans appel (27-3). A la reprise, la physionomie de match est restée la même et Clermont a dominé une nouvelle fois les débats. Quand l'ailier Nakaitaci a fait parler sa vitesse pour inscrire son deuxième puis son troisième essai de la partie, David Zirakashvili a, lui, conclu en force. Avec six essais, les Jaunards pouvaient voir venir.

Robinson sauve l'honneur

Très lourdement mené (47-3), le Racing a profité du relâchement de Clermont et d'un sursaut d'orgueil pour réduire (un peu) le score. Dans les dernières minutes du match, Sean Robinson, après avoir effacé Noa Nakaitaci, est allé à dame. Derrière, Benjamin Dambielle a transformé et le Racing sauvait l'honneur. Sans trembler, Clermont a donc empoché le bonus offensif à la maison et se replace provisoirement à la 2eme place du Top 14. Après cette lourde défaite, le Racing 92 pointe au 7eme rang.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant