Top 14 (J3) : Les réactions des matchs de samedi

le
0
Top 14 (J3) : Les réactions des matchs de samedi
Top 14 (J3) : Les réactions des matchs de samedi

Après les cinq premiers matchs de la 3eme journée du Top 14, retrouvez les réactions des principaux acteurs des matchs de ce samedi.

Stade Français - Clermont : 30-30

Julien Dupuy (demi de mêlée du Stade Français au micro de Canal +) : "On est rincés. La fin de match était très éprouvante. Clermont, c'est une très belle équipe. Ils étaient à deux doigts de gagner ici. On a eu une dernière balle de match, c'est dommage. Le match nul est mérité, on fait un gros début de match, derrière ils reviennent vite. On a pris du plaisir, on est au mois de septembre, il fait beau et la pelouse est parfaite. C'est plus facile de jouer au rugby comme ça !" Aurélien Rougerie (centre de Clermont au micro de Canal +) : "Physiquement ça a piqué, les deux équipes ont souffert de la chaleur. Le ballon était très glissant. Le match était plaisant, pour nous et pour les spectateurs. On n'a pas paniqué, on a eu un très bon état d'esprit. Beaucoup d'équipe aurait lâché après le début de match. On arrache deux points ici, c'est une très bonne chose. On tire un bilan positif de ces trois déplacements même si c'est regrettable de ne pas gagner car on a les occasions et on ne les mets pas. On va travailler pour être au top la semaine prochaine.''

Castres - La Rochelle : 18-26

Christophe Urios (entraîneur de Castres au micro de Canal +) : "Ce n’est pas de la déception, c’est de la colère, on ne s’est pas comporté comme une équipe qui a l’ambition que nous avons. Il faut quand même féliciter La Rochelle, qui a fait un match très solide. C’est une rencontre où on était tout simplement pas prêt et on l’a payé.'' Patrice Collazo (entraîneur de La Rochelle au micro de  Canal +) : « C’est bien pour le club et c’est surtout bien pour les joueurs. Il faut travailler, Lyon arrive samedi et je sais très bien qu’on est capable de décompresser. On a jamais expliqué le rugby avant et on ne va pas l’expliquer maintenant sinon on va passer pour des cons on va se concentrer sur le prochain match. On félicite les joueurs parce qu’ils avaient envie de faire un gros match et ils l’ont réalisé. » Lyon - Grenoble : 32-13 Frédéric Michalak (demi d'ouverture de Lyon au micro de Canal +) : "C'est une première victoire importante pour lancer la saison. Je pense qu’on avait besoin de ça, en plus il y a un point de bonus. C’est parfait pour la confiance. Maintenant, il y a des gros matchs qui arrivent. On a vu qu’on avait encore beaucoup de travail.'' Jonathan Best (3eme ligne de Grenoble au micro de Canal +) : "Ce qu’il manque peut-être, c’est un peu de rigueur et de confiance les uns envers les autres et envers nous même. Si on fait tant de fautes, c’est peut-être qu'on n'a pas confiance dans le copain qui vient à côté. Ce qui est étonnant, c’est qu’on a pas eu beaucoup de changement à l'intersaison et que cette confiance, c’est la suite de la fin de saison dernière. Il faut maintenant basculer en mode survie. J’étais là en Fédérale 1 et je n’ai pas envie de revivre ça car il est beau ce Top 14.'' Pau - Bayonne : 25-9 Julien Pierre (2eme ligne et capitaine de Pau au micro de Canal +) : "C’est forcément un soulagement car la semaine dernière, ça a été un peu compliqué. On a fait une grosse débauche d’énergie contre une belle équipe de Toulon et la victoire n’était pas au bout. On avait besoin de ça pour lancer notre saison.'' Vincent Etcheto (entraîneur de Bayonne) : "Ce match n’est pas un coup d’arrêt, c’est frustrant oui, ça c’est vrai. Je serai toujours satisfait de mes joueurs toute la saison mais l’état d’esprit ne suffira pas. Il va falloir continuer à bosser. (...) Ce soir, il y a un acteur de la rencontre qui ne méritait pas d’être titulaire. Je ne dirais pas qui... (A propos du carton rouge de Schuster)''

Toulon - Brive : 21-25

Julien Le Devedec (2eme ligne de Brive au micro de Canal +) : "Comme dans tous les clubs, il y a beaucoup de solidarité. On essaye de se baser là-dessus. On a la chance de gagner, c’est plus facile de construire dans la continuité. On va essayer de rester invincible à la maison et de faire des exploits comme aujourd'hui.'' Mourad Boudjellal (président de Toulon) : "On est une équipe à 800 sélections qui joue le maintien. Il faut être lucide, sur ce que je vois, on joue le maintien. On n’est pas capable d’enchaîner deux trois temps de jeu. On est pathétiques"
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant