Top 14 (J22) : Ça passe pour La Rochelle, l'espoir renaît à Grenoble et Bayonne au bord du gouffre

le
0
Top 14 (J22) : Ça passe pour La Rochelle, l'espoir renaît à Grenoble et Bayonne au bord du gouffre
Top 14 (J22) : Ça passe pour La Rochelle, l'espoir renaît à Grenoble et Bayonne au bord du gouffre

Invaincu depuis le 29 octobre au stade du Hameau, Pau est tombé ce samedi face au leader rochelais (13-23). Comme contre Toulon le week-end dernier, le FCG a puisé dans ses ressources pour ne pas s'incliner au stade des Alpes. Enfin, Lyon n'a pas fait qu'une bouchée de Bayonne dans son antre (52-7).

Dans tous les bons coups avant la pause, Brock James a inscrit le premier essai de la rencontre (8eme) avant de passer des points au pied. Grâce à un essai de Watisoni Votu et le pied de Tom Taylor, la Section Paloise faisait tout de même jeu égal en première période (10-13). La seconde période a été plus compliquée pour eux, car après avoir vu Taylor égaliser, La Rochelle a ré-accéléré. Après une pénalité de James, Afa Amosa a marqué le second essai des siens en fin de rencontre (69eme). Avec ce succès, les hommes de Patrice Collazo en sont désormais à neuf victoires de suite en Top 14. Avec désormais 75 points au classement, et 11 longueurs de plus que Clermont (2eme), La Rochelle se qualifie pour les phases finales. Défait, Pau rate une belle occasion d'être provisoirement sur le podium.

Décidément, Grenoble a du coeur. Pourtant privé au dernier moment de Jonathan Wisniewski et Gilles Bosch, c'est David Mélé, demi de mêlée de formation, qui a dû suppléer le buteur grenoblois à l'ouverture. L'ancien de Toulouse a rapidement rassuré en passant des points importants au pied. A la pause, Mélé en était à 15 points, quatre pénalité et un drop, alors que Castres semblait éteint (15-6). Si au retour des vestiaires, Mélé a remis un drop (44eme), le CO s'est ensuite réveillé. En force, Yannick Caballero a inscrit le premier essai de la rencontre et a relancé la rencontre (18-13, 60eme). Puis, à quelques minutes du terme, l'arbitre de la rencontre a accordé un essai de pénalité aux Tarnais (74eme) et un carton jaune à Lilian Saseras, une décision très litigieuse qui a donné des ailes aux Grenoblois. Ces derniers ont vu Mélé (21 points, à 7 sur 8) passer un troisième drop (78eme) et ont ensuite tenu pour s'offrir un succès complètement fou. Les coéquipiers de Lucas Dupont comptent désormais 33 points, soit sept de moins que le Stade Français (13eme), mais qui a deux matchs en moins. Le maintien est toujours d'actualité chez les Isérois. De son côté, Castres repart tout de même avec un point de bonus défensif et monte d'un cran (5eme).

Parfaitement lancé par les essais rapides de Facundo Isa (1ere), Toby Arnold (3eme) et Thibaut Regard (12eme), le LOU a survolé cette rencontre. Complètement absent des débats, l'Aviron Bayonnais comptait déjà 24 unités de retard à la pause. La seconde période a été du même acabit pour les Basques. Réduit à 14, après le carton jaune d'Aretz Iguiniz, Carl Fearns a alourdi la note (49eme). Si Kade Poki a réduit l'écart (54eme), Arnold, un essai de pénalité et Napolioni Nalaga ont poursuivi le récital des Lyonnais. Au pied, Frédéric Michalak et Lionel Beauxis ont assuré en transformant les sept essais des joueurs de Pierre Mignoni. Un succès bonifié qui fait du bien à Lyon, qui compte 13 points de plus que le premier relégable, et pointe à la 9eme place. A quatre journées de la fin, les Lyonnais pourraient même regarder devant si les autres clubs continuent de stagner. Pour Bayonne, la Pro D2 se rapproche à grands pas avec 14 points de retard sur le Stade Français, qui a en plus deux matchs en moins.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant