Top 14 (J11) : Du jeu, la victoire mais des regrets pour Toulon

le
0
Top 14 (J11) : Du jeu, la victoire mais des regrets pour Toulon
Top 14 (J11) : Du jeu, la victoire mais des regrets pour Toulon

En clôture de la 11eme journée du Top 14, Toulon a dominé le Stade Français (31-12) à Mayol. Bien que privé de nombreux cadres, Mike Ford continue son quasi sans-faute à domicile et remonte à la 3eme place au classement, le Stade Français est désormais 12eme, à sept points du premier relégable.

Toulon - Stade Français : 31-12

Pour le dernier match de la 11eme journée du Top 14, le Toulon de Mike Ford a livré une belle prestation face au Stade Français à Mayol, mais a raté le bonus offensif en fin de rencontre. Malgré les absences de huit internationaux, Toulon n’est pas tombé dans le piège et a sans cesse tenté de produire du jeu devant son public. Face à des Parisiens, eux aussi diminués, Toulon a frappé fort rapidement. Sur une pénaltouche, Mathieu Bastareaud s'est écroulé derrière la ligne suite à un maul de ses avants (7-0, 5eme). Sonné, le Stade Français a ensuite raté une occasion de revenir. Sur une pénalité lointaine, Jules Plisson a été trop court (13eme). Derrière, sur une nouvelle offensive parisienne, Jonathan Danty s'est mis à la faute en percutant Ayumu Goromaru en l'air et a écopé d'un carton jaune. En infériorité numérique, les joueurs de Gonzalo Quesada ont craqué face aux vagues Rouge et Noir. Sur une nouvelle pénaltouche, c'est Xavier Chiocci qui a aplati derrière la ligne (14-0, 20eme). Quelques minutes plus tard, Liam Gill a enfoncé le Stade Français en marquant un troisième essai en faveur de Toulon (21-0, 25eme).

Un sursaut d'orgueil, puis le néant

Mais, les Parisiens n'étaient pourtant pas encore dans les cordes. En effet, à nouveau à 15, les coéquipiers du capitaine Jono Ross ont montré de belles choses pour faire douter un peu le RCT. Sur une touche dans les 22 mètres récupérée, Jules Plisson a profité du travail de Raphaël Lakafia et Théo Millet pour filer à l'essai (21-7, 30eme). Sur un nouveau temps fort du Stade Français juste avant la pause, Alipate Ratini, après une passe volleyée d'Hugo Bonneval, a inscrit son premier essai depuis deux ans, mais s'est claqué sur l'action et a dû laisser sa place. Si Plisson ne le transformait pas, les Parisiens étaient de retour (21-12) à la pause. Mais, après dix bonnes minutes, le club de la capitale n'a plus réussi à inquiéter les Toulonnais. A la reprise, Pierre Bernard a rajouté trois points sur pénalité (47eme) et Toulon a repris ses distances (24-12). A noter, que c'est la seule pénalité tentée par l'équipe de Mike Ford qui a privilégié aller en touche de nombreuses fois.

A Mayol, Mike Ford n'était pas loin du 10 sur 10

Devant au tableau d'affichage, Toulon est reparti en quête du bonus offensif. Sur une passe bien inspirée au pied de Bernard, Ma'a Nonu a remis son équipe à un essai de la victoire bonifiée (31-12, 65eme). Après la sirène, le RCT n'était pas loin de voir ses efforts récompensés. Sur un extérieur du pied d'Eric Escande, Axel Muller a commis un en-avant à la réception, alors que l'essai du bonus leur tendait les bras. Malgré de nombreuses offensives, les Rouge et Noir ont failli dans leur quête. Pour autant, pour la deuxième sortie du RCT de Mike Ford à Mayol, le club n'est pas passé loin du sans-faute, à savoir deux victoires bonifiées. Cependant, malgré ce léger regret, Toulon remonte à la 3eme place du Top 14, à cinq points de Clermont. Pour le Stade Français, c'est une deuxième défaite consécutive à l'extérieur et une 12eme place, à sept unités de Grenoble, le premier relégable.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant