Top 14 (J10) : Bordeaux-Bègles se paie le Stade Français

le
0
Top 14 (J10) : Bordeaux-Bègles se paie le Stade Français
Top 14 (J10) : Bordeaux-Bègles se paie le Stade Français

A Chaban-Delmas, l'Union Bordeaux-Bègles s'est largement imposé (37-19) contre le Stade Français, dans un match riche en essais. Les hommes de Raphaël Ibanez grimpent provisoirement à la 4eme place, le Stade Français est 8eme.

Bordeaux-Bègles - Stade Français : 37-19

Battu à Castres la semaine dernière, l'Union Bordeaux-Bègles s'est bien repris à domicile contre le Stade Français, inconstant cette saison. Ce sont pourtant bien les Parisiens qui ont animé le début de rencontre avec l'essai d'Hugo Bonneval, après huit minutes de jeu. Suite à une combinaison entre Jonathan Danty et Paul Williams, c'est l'ouvreur d'un jour qui est allé aplatir pour Paris. Après une premier raté en début de match, Sam Hickey a permis à l'UBB de revenir dans les clous en passant deux pénalités coup sur coup (6-7). De retour, les Bordelais ont ensuite profité d'une erreur parisienne pour prendre les devants. Fautif au sol, Paul Gabrillagues a en effet laissé ses coéquipiers à 14 pendant dix minutes. Une supériorité numérique que Bordeaux-Bègles a mis à profit. Sur une touche, Hugh Chalmers a récupéré le ballon et a franchi l'en-but (13-7). Sans réel buteur, le Stade Français a laissé des points en route. Par deux fois, Williams a vu ses tentatives passer à côté.

Sinzelle sonne le réveil du Stade Français

Inoffensif, les Parisiens ont en plus vu l'UBB s'échapper. Clément Maynadier puis Julien Rey ont creusé l'écart en faveur des hommes d'Ibanez, largement devant à la pause (27-7). Au pied du mur, le Stade Français est revenu sur le terrain avec de meilleures intentions. Suite à une touche, Will Genia a transpercé la défense bordelaise, puis a servi Bonneval. Ce dernier a transmis à Jérémy Sinzelle qui n'avait plus qu'à conclure (27-12). Quelques minutes plus tard, après un bon travail de Théo Millet et Sylvain Nicolas, Waisea Nayacalevu a fait parler sa pointe de vitesse pour remettre son équipe à dix unités de Bordeaux-Bègles (27-17). D'un drop, Hickey a redonné un peu de marge à son équipe, alors que Bonneval a, lui, raté une pénalité. Ce qui fait 11 points ratés au pied pour Paris, trop pour espérer faire un résultat à Chaban-Delmas.

En solitaire, Lesgourgues clôt le débat pour l'UBB

Surtout que derrière, Yann Lesgourgues a bonifié une récupération de balle de Rey pour percer la défense du Stade Français et s'offrir un essai de 50 mètres en solitaire (37-19). A portée de son adversaire, la bande de Gonzalo Quesada a vu là, ses derniers espoirs s'envoler. Plus aucun point ne fut marqué derrière, malgré le carton jaune de Luke Jones, pour des fautes à répétition de son équipe. L'UBB enchaîne donc une quatrième victoire en cinq rencontres et prend provisoirement la 4eme place du Top 14, à un point de Toulon et Montpellier. De son côté, le Stade Français continue d'alterner le bon et le moins bon. Sans ouvreur de métier et de buteur, les Parisiens ont assez vite été limités dans certaines phases du jeu. Ils pointent au 8eme rang au classement.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant