Top 14 (J1) : Les réactions des matchs de samedi

le
0
Top 14 (J1) : Les réactions des matchs de samedi
Top 14 (J1) : Les réactions des matchs de samedi

Après les six premiers matchs de la nouvelle saison de Top 14, retrouvez les réactions des principaux acteurs des matchs de ce samedi soir.

Lyon – Brive : 15-15

Julien Puricelli (troisième ligne et capitaine de Lyon à l’Equipe) : « C’est la déception qui domine mais on aurait aussi pu perdre le match dans les deux dernières minutes. En fait, je ne sais pas trop quoi penser mais on ne peut pas se satisfaire d’un 15-15. Bien sûr, il y avait un peu de tension pour une reprise. Maintenant, on est entré dans la compétition. Il va falloir faire 25 matchs aux couteaux. » Nicolas Godignon (entraîneur de Brive) : « Nous voyons plutôt le verre à moitié vide. Nous allons retenir les vingt premières et les vingt dernières minutes. Il faudra faire preuve à l'avenir de plus de discipline à l'extérieur pour espérer des résultats positifs. Nous les avons bien contenus devant mais c'est dommage de ne pas avoir su mettre plus de continuité dans notre jeu. »

Stade Français – Grenoble : 54-20

Jules Plisson (demi d’ouverture du Stade Français au micro de Canal +) : "C’est un bon match. Si avant la rencontre, on avait misé sur un bonus offensif comme celui-là, on n’y aurait pas trop cru. Mais on a fait les choses dans l’ordre et le principal, c’est qu’on sorte de ce match avec les cinq points. Ça fait plaisir, on va fêter ça mais tranquillement parce qu’il y a un gros match qui nous attend la semaine prochaine à Brive et on compte rester sur cette bonne dynamique.'' Bernard Jackman (entraîneur de Grenoble au Dauphiné Libéré) : « Notre prestation est inacceptable. Ce fut catastrophique. Dans notre projet de jeu, on a besoin de joueurs durs au contact et disciplinés. Là, ce fut tout l’inverse. Je saurai en tirer les conséquences pour ma prochaine composition d’équipe. »

La Rochelle – Clermont : 30-30

Brock James (demi d’ouverture de La Rochelle au micro de Canal +) : "On a manqué cruellement de précision. Individuellement, c’était dur, je n’ai eu aucune réussite donc ça met l’équipe en difficulté. On l’a payé cash. Le fait de jouer contre Clermont a peut-être joué sur mes émotions mais j’ai passé du temps à La Rochelle pour m’intégrer donc ça ne doit pas être une excuse. Si on veut viser le haut de tableau, il faudra être plus compétitif individuellement et après collectivement.'' Morgan Parra (demi de mêlée et capitaine de Clermont) : « C'est un résultat nul. On joue le match, on domine les vingt premières minutes. On démarre bien, on a de l'avance et on se fait rattraper. En seconde période, on passe à côté et on se fait sanctionner. C'est un peu le point négatif. L'indiscipline, c'est je pense l'un des points noirs sur le match, avec la défense par moment au ras des rucks. Ça remet La Rochelle dans le droit chemin en revenant au score à la mi-temps. On est à deux doigts de perdre le match à la fin. Le point positif, c'est qu'on ne lâche pas. »

Castres – Pau : 28-11

Christophe Urios (manager de Castres sur le site du club) : « Il y a le contexte du match qui fait que tu joues en infériorité numérique alors que tu gagnes 5-3 ou 3-0. Et en plus, tu perds ton demi de mêlée si tôt dans le match. Mais, l’état d’esprit, le cœur, la qualité des joueurs ont fait la différence. Et sur l’ensemble du match, j’en suis presque à regretter le bonus offensif. » Ibrahim Diarra (troisième ligne de Pau) : "On était prévenu, je connais bien la maison. Ils nous ont pris sur les fondamentaux. On n'a pas su répondre présent dans le combat, on a ce qu'on mérite. A nous de se remettre au boulot !"

Bordeaux-Bègles – Racing 92 : 15-9

Louis-Benoit Madaule (troisième ligne et capitaine de l’UBB au micro de Canal +) : "Je suis satisfait de l’équipe parce qu’on a montré qu’à Bordeaux, même le champion de France en titre n’est pas venu gagner, qu’on fera le maximum pour ne pas perdre un seul match à domicile. Sur la fin, c’est très dommageable pour moi et pour l’équipe (son carton rouge, ndlr). J’ai voulu amortir le plaquage et au final, je me sens un peu le lever et je le lâche direct. J’espère que ce ne sera pas une très grosse sanction surtout que Dulin m’a dit qu’il n’avait pas de douleurs.'' Laurent Labit (co-entraîneur du Racing 92) : « Je suis déçu. Forcément. On a dit aux joueurs à la fin du match que les vacances sont finies et que la reprise est bien là. On a été un peu trop approximatifs pour espérer quelque-chose. On a été trop irréguliers, trop pénalisés facilement quand on n'avait pas le ballon, trop chahutés dans les rucks quand on avait le ballon, et approximatifs dans la conservation et dans le jeu. C'est un match de reprise et on va pas se cacher derrière le fait que la préparation a été très courte. On avait les moyens de faire un résultat mais avec trois semaines de travail et les repères qui sont les nôtres, bravo à l'UBB qui a su faire ce qu'il fallait pour gagner le match. On n'a pas été capables de mettre plus de rythme et d'intensité, ça va venir au fil des semaines. Il faut reprendre les bonnes habitudes. »

Toulouse – Montpellier : 20-12

Yoann Huget (ailier de Toulouse au micro de Canal +) : "Le travail est accompli. On nous promettait l’enfer contre cette équipe de Montpellier. Ça a été très physique mais aujourd’hui on est satisfait d’avoir ramené ces quatre points parce qu’on a un calendrier assez démentiel.'' Benjamin Fall (ailier de Montpellier) : « On est très déçu même si on savait que le déplacement allait être rude. On a eu trop d'approximations, on a manqué de précision et de réalisme, et c'est très frustrant. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant