Top 14 (J1) : L'Union Bordeaux-Bègles fait chuter le champion

le
0
Top 14 (J1) : L'Union Bordeaux-Bègles fait chuter le champion
Top 14 (J1) : L'Union Bordeaux-Bègles fait chuter le champion

A Chaban-Delmas, l'Union Bordeaux-Bègles s'est imposée (15-9) face au champion de France en titre, le Racing 92. Les hommes du duo Travers/Labit repartent de Bordeaux avec zéro point au compteur.

Laurent Travers avait prévenu, il ne savait pas si son équipe était prête pour ce match de reprise contre l'Union Bordeaux-Bègles, avec notamment les absences de Machenaud et Nyanga. L'entraîneur du Racing 92 ne s'était pas trompé, les Franciliens ont pêché et ont fait preuve de trop d'indiscipline pour pouvoir espérer ramener un résultat positif de Chaban-Delmas (15-9). Mais tout n'est pas à jeter dans ce match pour les coéquipiers de Dimitri Szarzewski.

Carter et Rokocoko sauvent leur camp

Si ce dernier n'a pas été en réussite sur ses lancers en touche, les pensionnaires de Colombes ont fait preuve d'une solidité défensive qui leur a permis de rentrer à la pause avec seulement trois points de retard sur l'UBB (6-3). Pourtant, les Bordelais ont bien essayé de profiter des erreurs de leurs adversaires et de miser sur le contre notamment par Lonca qui pensait aplatir dès la 4eme minute mais l'essai n'était pas accordé après le visionnage de la vidéo. Dan Carter et Joe Rokocoko ont ensuite fait des exploits défensifs pour empêcher que l'écart ne grandisse (21eme et 26eme). C'était un peu tout dans cette première période et même dans ce match où aucune occasion n'était à mettre au compteur des Racingmen qui pêchaient dans la production de jeu.

Un duel de buteurs

Avec zéro essai dans ce match, la décision s'est jouée au pied. Un duel de loin entre Madigan et Carter. Et c'est le premier nommé qui en est sorti vainqueur. Nouvelle recrue de l'UBB, l'ouvreur a donné de l'air à son équipe en convertissant cinq des six pénalités que le Racing 92 lui a offert. Cette victoire des hommes de Raphael Ibanez, entachée d'un carton rouge de Louis-Benoit Madaule en fin de match, a surtout permis de voir qu'avec seulement deux semaines d'entraînement dans les jambes, le Racing 92 n'était pas encore prêt physiquement et qu'il faudra attendre encore avant de revoir le champion de France à son véritable niveau. En tout cas, la chasse au champion est bien lancée. Union Bordeaux-Bègles : 5 pénalités (Madigan 13eme, 31eme, 44eme, 67eme et 74eme) Racing 92 : 3 pénalités (Carter 40eme, 61eme et 72eme)  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant