Top 14: course à handicap et début du sprint final

le
0

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Le sprint final s'amorce ce week-end en Top 14, à huit matches de la fin de la phase régulière, avec un choc vendredi entre le leader Toulon et le quatrième Castres et une nouvelle course à handicap pour les équipes amoindries par le Tournoi des Six Nations.

Le Stade Toulousain, toujours troisième après deux défaites d'affilée, espère retrouver son efficacité offensive pour la réception de Bayonne samedi mais sera de nouveau pénalisé par l'absence de sept cadres retenus avec le XV de France pour affronter l'Angleterre.

De son côté, Clermont tentera de contester l'invincibilité du promu Grenoble sur ses terres. Les Isérois, qui occupent la sixième et dernière place qualificative pour les barrages, sont la meilleure équipe du championnat à domicile cette saison avec 10 victoires en autant de matches.

Les résultats de cette 19e journée pourraient commencer à ébaucher la hiérarchie finale du printemps, en attendant un alléchant Toulon-Toulouse le 2 mars.

"Toulon et Clermont sont quand même très costauds, ils gagnent quasiment tous les week-ends", met en garde le pilier toulousain Yohan Montès, qui juge difficile de les déloger des deux premières places synonymes d'accès direct aux demi-finales.

"Ça va être compliqué, on va essayer de s'accrocher."

En comptant les blessés et les départs en sélection, les Toulousains seront privés d'une quinzaine de joueurs pour ce troisième match doublon consécutif.

"ÇA VA COMMENCER À SE JOUER LÀ"

Une partie de l'avenir de Castres, barragiste ces trois dernières années, se jouera au cours des trois prochaines rencontres, où le CO va recevoir coup sur coup Toulon et Montpellier, avant d'aller défier Clermont à Marcel-Michelin.

"Ces trois matches vont conditionner notre fin de saison : on a deux réceptions et un déplacement. Ça va commencer à se jouer là", fait valoir l'arrière castrais Romain Teulet.

"Sur nos deux réceptions, si on avait le bonheur de remporter ces deux matches, on s'assurerait certainement une éventuelle qualification dans les six."

Pour négocier au mieux ces obstacles, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit doivent d'abord dompter le meilleur club du championnat à l'extérieur, le RCT, certes refroidi à Bordeaux-Bègles (41-0) lors de son dernier déplacement.

"C'est une équipe qui été blessée il y a quinze jours de cela et qui a su réagir d'une façon exceptionnelle le week-end dernier contre Montpellier (victoire 51-6, NDLR), donc ce n'est pas une mince affaire qui nous attend", observe Romain Teulet.

Le Castrais ne croit pas que l'absence de trois internationaux toulonnais mobilisés avec le XV de France changera le visage du RCT.

"Si on commence à rentrer là-dedans, nous aussi on est plus qu'affaiblis", lance le joueur de 35 ans, faisant allusion à la convocation en Bleu de ses équipiers Christophe Samson et Antonie Claassen.

"Il y a (à Toulon) une constellation de joueurs de très haut niveau, qui ont l'habitude des gros matches. On sait que cette équipe de Toulon, quand elle est enthousiaste et euphorique, c'est la meilleure équipe du championnat, voire d'Europe."

Dans la lutte pour les places de barragistes, Montpellier (5e) reçoit Bordeaux-Bègles, Perpignan (8e) accueille le Stade Français (9e) et le Racing-Métro (7e) se déplace à Biarritz (10e).

Enfin, malheur au vaincu entre Agen et Mont-de-Marsan, qui occupent les deux places de relégables en bas de classement et s'affrontent samedi au Stade Armandie.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant