Top 14: Clermont toujours en rodage

le
0

CLERMONT-FERRAND (Reuters) - Présenté comme le favori pour le titre, Clermont se teste pour la première fois à domicile, samedi lors de la troisième journée du Top 14, face à Perpignan, après des débuts mitigés.

Solides à Bayonne (13-6) puis brouillons et battus à Montpellier (13-8), les Jaunes et Bleus affichent certes une défense hermétique, comme la saison dernière, mais aussi une attaque atone et inconstante.

"Nous avons encore quelques détails à régler mais je ne suis pas inquiet, les joueurs sont impatients avant de jouer leur premier match de la saison au Michelin, ils seront prêts", a reconnaît l'entraîneur Vern Cotter sur le site internet du club.

Malgré un effectif quasi inchangé et bonifié par l'arrivée du troisième ligne Damien Chouly, de l'ailier Napolioni Nalaga et du centre Benson Stanley, le jeu clermontois manque de précision et d'efficacité.

Bien plus mal en point après deux défaites dont une à domicile, Perpignan vise un résultat positif, une ambition qui oblige les Clermontois "à rester en éveil face à des Catalans qui n'ont jamais peur de venir au Michelin", selon Vern Cotter.

"Depuis quelques années, les Perpignanais ont pris l'habitude de descendre avec l'ambition de venir nous contester la victoire en mettant beaucoup de combat. Nous anticipons le fait que ce sera la même chose cette fois-ci", remarque le coach auvergnat.

"Les Catalans nous proposerons certainement beaucoup de générosité. Ils ont également un buteur très réaliste (James Hook, ndlr) et un nouveau style de jeu très offensif. Je m'attends à beaucoup d'intensité et aussi beaucoup de jeu."

Pour ne pas se manquer face à un tel adversaire, les Clermontois ont retravaillé leurs gammes pour se rassurer sur leurs "bases", à savoir "la conquête et les attitudes dans les phases de combat".

"Nous devons être plus concentrés et efficaces, en restant sur des choses que nous maîtrisons bien et en évitant de jouer pour jouer quand les conditions ne sont pas favorables", insiste Cotter.

Impressionnante tout au long de la saison dernière mais battue à deux reprises en demi-finales -en Coupe d'Europe par le Leinster (15-19) puis en Top 14 par Toulon (15-12)-, l'ASM veut vite se remettre en ordre de marche.

Mathieu Baratas, édité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant