Top 14: Castres refroidit Toulon, fébrile et indiscipliné

le
0

par Jean Décotte

CASTRES, Tarn (Reuters) - Le Castres Olympique a refroidi Toulon vendredi dans les frimas du stade Pierre-Antoine, développant un jeu très offensif pour s'imposer 25-20 contre un leader du Top 14 fébrile et indiscipliné.

Plombé par deux cartons jaunes en première période pour le pilier Andrew Sheridan (24e minute) et le talonneur Sébastien Bruno (40e), le RCT a été dépassé par l'allant et l'envie des Tarnais, récompensés un essai de Romain Martial (14e).

Malgré un essai du Toulonnais Matt Giteau en fin de match(68e), synonyme de bonus défensif, les Castrais accrochent un nouveau grand nom à leur tableau de chasse à domicile cette saison, après Clermont ou le Racing-Métro.

Ce succès en ouverture de la 19e journée du championnat permet aux Tarnais, quatrièmes, de revenir à un point du troisième, Toulouse, qui affronte samedi Bayonne à domicile.

Toulon, qui enchaîne un deuxième revers en déplacement après la gifle reçue il y a quinze jours à Bordeaux (41-0) reste leader avec 67 points en comptant ce point de bonus, soit sept longueurs devant son dauphin Clermont qui se rendra à Grenoble.

Côté Toulonnais, rien n'a fonctionné comme prévu en première période, dans des températures proches de zéro.

"C'est difficile parce qu'on a joué à 14 pendant 20 minutes, donc c'est difficile de produire", a réagi après la rencontre Olivier Azam, entraîneur des avants Rouge et Noir.

"Surtout un poste de pilier et un poste de talonneur, c'est difficile d'avoir les ballons après ça, donc ça ne nous a vraiment pas aidé."

Outre les deux exclusions temporaires, les hommes de Bernard Laporte ont vu Jonny Wilkinson rater une pénalité à sa portée (26e) et leur capitaine Joe Van Niekerk rester de longues secondes au sol, sonné (21e), avant de sortir quelques minutes.

"NOUS N'ÉTIONS PAS ASSEZ BONS"

Les fautes toulonnaises ont également pesé, permettant au demi de mêlée sud-africain Rory Kockott de passer quatre pénalités et une transformation en première période.

"Il y eu un manque de discipline qu'on a traîné tout au long du match, ça a fait la différence à la fin", a résumé Olivier Azam.

Le centre australien Matt Giteau a bien tenté de ranimer la flamme avec une percée plein axe stoppée à quelques mètres de l'en-but castrais, mais Toulon n'est pas parvenu à obtenir mieux qu'une pénalité, transformée par Wilkinson.

Au repos, les locaux menaient de 10 points (19-9) et ont profité de leur supériorité numérique en début de seconde période pour creuser l'écart par une pénalité du Sud-Africain Rory Kockott (43e), meilleur réalisateur du championnat.

Wilkinson lui a répondu par un drop (48e) et une nouvelle pénalité (50e) pour ramener Toulon à portée d'essai (22-15), avant que l'ouvreur castrais Rémi Talès ne réussisse un joli drop (63e) pour redonner de l'air aux siens.

Matt Giteau a entretenu l'espoir en plongeant dans l'en-but adverse à la 68e minute, au terme d'un mouvement collectif des Varois.

"Je crois que nous sommes revenus dans le match en revenant à cinq points", a commenté l'Australien. "Nous avons eu notre chance. Ce soir nous n'étions pas assez bons."

Comme un symbole, l'Anglais Jonny Wilkinson n'est pas parvenu à passer la transformation dans la foulée. Et l'essai de l'espoir est devenu seulement l'essai du bonus défensif pour les Rouge et Noir, cependant que Castres savourait ce succès de prestige.

"On a fait un match, comme on l'avait demandé aux joueurs, dans la solidarité, dans le don de soi", a savouré l'entraîneur tarnais Laurent Labit.

"On a une grosse fierté d'avoir battu Toulon, qui n'avait perdu que quatre matches dans la saison (en Top 14) et qui domine de la tête et des épaules le championnat."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant