Top 14: Bryan Habana pour une première à Mayol

le
0

PARIS (Reuters) - La 11e journée de Top 14 sera marquée ce week-end par les grands débuts de Bryan Habana à Mayol, le déplacement du leader toulousain à Brive et le déplacement de Clermont sur la pelouse du champion en titre, Castres.

Arrivé cet été d'Afrique du Sud, Bryan Habana n'a pu disputer qu'un seul match sous ses nouvelles couleurs, à Grenoble, avant de se blesser en sélection.

Vendredi, le champion du monde 2007 foulera donc la pelouse de Mayol pour la première fois en match officiel pour Toulon face à Bordeaux-Bègles, de quoi donner du baume au coeur au RCT, qui a perdu sa place de leader le week-end dernier en s'inclinant d'un cheveu à Toulouse (13-12).

"On est très content qu'il soit là, car à chaque fois qu'il est là, c'est très positif. Il conditionne les autres et ça, c'est une bonne chose", a expliqué cette semaine l'entraîneur toulonnais, Bernard Laporte.

"C'est un garçon qui a toujours le sourire donc c'est agréable. Il s'intègre très vite. Les champions, c'est souvent ça. Il a beaucoup de charisme, il fédère", a-t-il poursuivi.

Le Stade Toulousain, nouveau patron du Top 14, se déplace quant à lui à Brive avec des statistiques indignes de son rang : quatre défaites en autant de matches à l'extérieur cette saison. De son côté, Brive reste sur quatre victoires à domicile.

"Nous savons parfaitement que ce match sera compliqué. Les Brivistes sont vraiment très forts à domicile. Les derniers résultats de cette équipe sont vraiment très bons, elle a fait tomber de grosses équipes et se trouve dans une bonne dynamique", a noté le talonneur toulousain Christopher Tolofua.

"C'EST CE QUI SE FAIT DE MIEUX"

Prié de dire si le nouveau statut de leader n'apportait pas plus de pression sur les épaules de son équipe, le joueur a écarté cette hypothèse en préférant jurer que Toulouse ferait tout pour rester aux avant-postes le plus longtemps possible.

"Cette place a été compliquée à acquérir. Nous n'avons pas fait un début de saison idéal. Cette position est confortable mais n'apporte pas forcément de confiance en plus, ni de pression particulière", a expliqué Christopher Tolofua.

"Le championnat est compliqué, cette place de numéro un est en danger chaque week-end. Tout est très serré, les équipes sont très proches les unes des autres. Mais nous avons de l'ambition, nous visons haut. Et nous n'envisageons pas de redescendre dans ce Top 14. Il ne faut rien relâcher maintenant."

A Castres, on se prépare pour la réception de Clermont avec une certaine appréhension, même si les Auvergnats n'ont plus gagné au stade Pierre-Antoine depuis 37 ans.

"Cela ne nous empêche pas d'être très inquiets car Clermont est sans doute l'équipe qui produit le meilleur rugby en ce moment", estime le trois-quarts centre castrais Romain Cabannes.

"Même si cela ne réussit pas toujours au niveau des résultats, au niveau du contenu et de la production de jeu, c'est ce qui se fait de mieux", dit-il.

Les autres rencontres de cette 11e journée opposeront Oyonnax à Perpignan, Montpellier à Grenoble et le Stade Français à Bayonne.

La lanterne rouge Biarritz, qui a concédé neuf défaites en dix matches cette saison, accueille de son côté le Racing-Métro.

Olivier Guillemain, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant