Top 14 - Bayonne : Vincent Etcheto entend bien faire profil bas

le
0
Top 14 - Bayonne : Vincent Etcheto entend bien faire profil bas
Top 14 - Bayonne : Vincent Etcheto entend bien faire profil bas

Bayonne retrouve le Top 14 ce dimanche face à Toulon (18h15). Son entraîneur, Vincent Etcheto, a déjà promis du changement... dans son attitude.

Vincent Etcheto et Bayonne vont recevoir Toulon pour leur retour dans le Top 14, dimanche. Cette rencontre de prestige, en clôture de la première journée, se déroulera dans une enceinte qui porte le prénom du père de l'entraîneur, Jean Dauger. Un moment certainement très fort, il faudra donc veiller à ne pas se laisser déborder par les émotions sur, et en dehors, du terrain. Dans un entretien accordé à nos confrères de l'Equipe, Etcheto l'a déjà promis, les petites phrases distillées sur le corps arbitral, c'est terminé. « Je vais me calmer », assure-t-il dans un entretien accordé au quotidien l'Equipe. Suspendu douze semaines la saison passée, le technicien bayonnais traîne une réputation sulfureuse. Pourtant, il s'en défend. « Même si je me suis fait prendre deux fois par le  cinquième arbitre la saison dernière, mon attitude était très correcte, poursuit Vincent Etcheto. J'ai de bons rapports avec les arbitres, donc, c'est paradoxal. Et j'ai vu des attitudes d'entraîneurs qui sont beaucoup plus graves que ce que j'ai fait moi. »

Une première passe d'armes avec Boudjellal ?

Reste que le rugby professionnel tel qu'il a évolué, avec ses travers, et son côté aseptisé, n'est pas du goût de l'homme, qui regrette notamment les atteintes à une liberté d'expression que lui souhaite conserver, quel qu'en soit le prix. « Mais cette saison je vais essayer d'être moi-même avec les gens que j'aime et donner une image un peu plus lisse auprès des autres, confie-t-il pour finir. Je suis grande gueule, j'ai de la repartie et je fais du second degré. Mais ce n'est pas tout le temps apprécié. Et ça m'agace parce que ça renvoie de moi une image qui n'est pas la mienne. Donc je ne calculerai pas mais, dans mes commentaires, j'ai l'intention et, peut-être que je n'y arriverai pas de garder le second degré en interne, pour ceux qui sont capables de l'entendre. Je ne veux pas me livrer en pâture. » Si d'aventure l'idée lui venait de craquer en conférence de presse, il trouvera en Mourad Boudjellal un adversaire à sa taille. Etcheto avait déjà plaisanté à ce sujet après la finale d'accession en Top 14. « Méfiez vous, on arrive. Boudjellal fait gaffe. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant