Top 14: Après la tournée, le risque de la décompression

le
0

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Passer d'une tournée d'automne électrique au train-train quotidien de la vie de club, tel est le défi des grands noms du Top 14 qui, loin de recharger les batteries, doivent se maintenir sur courant continu pour la reprise du championnat.

Rentrés dimanche dans leur foyer, six internationaux Clermontois et six Toulousains s'apprêtent à enchaîner sur un duel au sommet samedi entre leurs clubs au Stadium de Toulouse, avant de basculer la semaine prochaine sur deux rencontres décisives de Coupe d'Europe.

Au risque d'une démobilisation post-tournée, comme le redoute Guy Novès, le manager toulousain.

"Les joueurs sont des êtres humains et après une période aussi longue, il y a toujours une petite décompression", souligne le patron du club Rouge et Noir.

La difficulté, "c'est de trouver comment faire comprendre à des joueurs hyper-sollicités sur le plan international que le match qui arrive est le plus important. Il faut les remobiliser et qu'ils comprennent que ça va piquer dès samedi. Clermont est capable de rivaliser avec les Samoa, l'Australie ou l'Argentine, car c'est une très grande équipe."

Outre les six joueurs retenus en équipe de France, trois autres Toulousains - Gürthro Steenkamp, Census Johnston et Timoci Matanavou - ont également disputé les test-matches de novembre avec leurs sélections respectives.

Et il faut aussi compter cinq joueurs de l'effectif Rouge et Noir qui ont disputé le match des Barbarians français samedi contre le Japon, ainsi que l'entraîneur-joueur William Servat.

"REMOBILISATION DOUCE"

"Les deux tiers de notre effectif étaient dehors", souligne Guy Novès, qui évalue à dix jours le délai pour disposer d'un effectif regonflé à bloc.

"Je ne sais pas trop s'ils vont être capables de se mobiliser. Je pense qu'ils vont faire l'effort de le faire. Il faut vraiment qu'ils aient récupéré physiquement, qu'ils n'aient pas de courbatures. S'ils le font, ce sera bon signe pour la suite."

Lundi et mardi, le club champion de France a mis en place une "remobilisation douce" pour ses internationaux, à base de massages et de récupération mentale et physique.

Vern Cotter, l'entraîneur de Clermont, a lui aussi préparé un programme à la carte pour ses internationaux.

"Les joueurs sont revenus dans de bonnes dispositions et ont montré l'envie de vite basculer sur le club", s'est réjoui le technicien néo-zélandais sur le site internet de l'ASM.

"Certains ont besoin d'un peu de temps pour bien récupérer et ne seront pas du déplacement à Toulouse, l'objectif reste le Leinster", a-t-il ajouté, allusion à la double confrontation en Coupe d'Europe qui se profile dès la semaine prochaine.

Le plus difficile reste sans doute de remettre en place des automatismes après un mois de coupure.

"Les repères techniques ou stratégiques sont plus compliqués à retrouver, parce qu'en deux entraînements il faut repositionner un certain nombre de joueurs qui ont pris peut-être d'autres habitudes", explique Guy Novès.

L'arrière et ailier toulousain Yoann Huget, remplaçant pendant la tournée des Bleus, déplore l'urgence de devoir enchaîner entre la sélection et un choc du Top 14.

"La question, c'est de savoir ce qu'on est capables de produire en peu de temps", fait-il valoir.

"Savoir si on est capables de se retrouver comme avant la trêve internationale, retrouver des automatismes, du temps de jeu et l'emporter."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant