Top 10 : Travailleurs de l'ombre

le
0
Top 10 : Travailleurs de l'ombre
Top 10 : Travailleurs de l'ombre

Pour la journée internationale du travail invisible, il semblait opportun de souligner le labeur, propre ou sale, de ces hommes liés, de près ou de loin, au monde du football. Parce que ce sport est aussi ouvert à ceux dont on ignore le travail. Et qui, parfois, le souhaitent.

  • Germán Burgos, adjoint de Diego Simeone Si l'Atlético Madrid est parvenu à remporter la Liga l'an passé et se qualifier pour la finale de la Ligue des champions, c'est aussi grâce à lui. Déjà, parce que Germán occupait aussi la fonction d'entraîneur lorsque le Cholo voyait l'arbitre lui indiquer les vestiaires de façon prématurée, mais surtout parce qu'il est le premier adjoint à utiliser les Google Glass en Espagne. Le but ? Analyser des matchs et permettre l'extraction des données en temps réel. Une vraie révolution, puisque ces binocles permettent d'obtenir des statistiques plus élaborées comme, par exemple, la possession du ballon par équipe durant les cinq dernières minutes, le nombre de passes, longues ou courtes, la précision des passes De quoi aider concrètement à remporter une rencontre.

  • Jonathan Calderwood, jardinier du Parc des Princes Quand Louis XIV habitait dans le château de Versailles, André Le Nôtre avait eu la tâche de concevoir les jardins du château, aujourd'hui considérés comme parmi les plus belles œuvres françaises. Au Paris Saint-Germain, le président Nasser Al-Khelaïfi a quant à lui décidé d'engager le meilleur préparateur de pelouse d'Angleterre, Jonathan Calderwood. Engagé en 2013 grâce à un salaire doublé, le meilleur greenkeeper de Premier League en 2009 et 2012 avec Aston Villa construit pour chaque match à domicile de véritables billards, sur lesquels Marco Verratti peut s'adonner tranquillement à ses râteaux et feuilles mortes. Une autre vision du travail de jardinier, en somme.


  • Franco Baldini, directeur sportif de Tottenham Arrivé en provenance de l'AS Rome à l'aube de la saison 2013-2014, ce directeur sportif a complètement remodelé l'effectif de Tottenham en l'espace de deux ans. Acteur du transfert au montant pharaonique de Gareth Bale, le Transalpin a également dû gérer les dossiers des anciens joueurs comme Tom Huddlestone, Scott Parker ou Clint Dempsey pour les remplacer par du sang neuf. Erik Lamela, Christian Eriksen,...






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant