Top 10 : Retour de coachs

le
0

Vendredi, l'Inter Milan a annoncé le retour de Roberto Mancini sur le banc, six ans après son départ. Or, en Italie, peut-être plus qu'ailleurs dans le monde, c'est une véritable tradition. Ça s'en va, et ça revient. Toujours.

  • Helenio Herrera Inter / 1960-1968, 1973-1974

    Pour les tifosi de l'Inter, il y a deux entraîneurs. José Mourinho et Helenio Herrera. Parce qu'ils ont tous les deux ramené une C1. Une seule ? Non. Si le Mou a glané l'édition 2010, Il Mago Herrera, lui, peut se vanter d'en avoir décroché deux d'affilée, à savoir celles de 1964 et 1965. Une époque où l'Inter n'avait pas de rivaux en Europe et en Italie, puisqu'elle remporte aussi les Scudetti 1963, 1965 (année du doublé, donc) et 1966. Meneur d'hommes, tacticien adepte du pressing, il a été l'un des premiers à utiliser la psychologie pour motiver ses joueurs. À Milan, on se souvient encore qu'il avait vivement repris l'un des joueurs qui, face à la presse, avait déclaré : "Nous allons jouer à Rome ", au lieu de dire : "Nous allons gagner à Rome". Son cycle interista durera huit ans, puis Herrera s'en ira dicter ses leçons du côté de la Roma. Mais son cœur reste nerazzurro. Ainsi, en 1973, il revient sur le banc après le départ de Giovanni Invernizzi et l'intérim d'Enea Masiero. Il terminera quatrième de Serie A. La psychologie avait atteint ses limites.

  • Giovanni Trapattoni Juventus / 1976-1986, 1991-1994

    S'il est aujourd'hui sans emploi depuis la fin de son mandat avec l'Irlande, Giovanni Trapattoni a cumulé les postes tout au long de sa carrière. Il a d'ailleurs coaché tous les grands clubs italiens, de l'Inter à Milan, en passant par la Fiorentina et la Juventus. La Juve, tiens. Celle avec laquelle il a le plus gagné. Sa première aventure à la Juventus débute en 1976, et va être absolument dingue. Le Trap et sa Juve sont un rouleau compresseur, aussi bien en Italie qu'en Europe. Il remporte sept Scudetti, ce qui constitue un record pour le club turinois, et glane une C1 en 1985, la fameuse...





  • Helenio Herrera Inter / 1960-1968, 1973-1974

    Pour les tifosi de l'Inter, il y a deux entraîneurs. José Mourinho et Helenio Herrera. Parce qu'ils ont tous les deux ramené une C1. Une seule ? Non. Si le Mou a glané l'édition 2010, Il Mago Herrera, lui, peut se vanter d'en avoir décroché deux d'affilée, à savoir celles de 1964 et 1965. Une époque où l'Inter n'avait pas de rivaux en Europe et en Italie, puisqu'elle remporte aussi les Scudetti 1963, 1965 (année du doublé, donc) et 1966. Meneur d'hommes, tacticien adepte du pressing, il a été l'un des premiers à utiliser la psychologie pour motiver ses joueurs. À Milan, on se souvient encore qu'il avait vivement repris l'un des joueurs qui, face à la presse, avait déclaré : "Nous allons jouer à Rome ", au lieu de dire : "Nous allons gagner à Rome". Son cycle interista durera huit ans, puis Herrera s'en ira dicter ses leçons du côté de la Roma. Mais son cœur reste nerazzurro. Ainsi, en 1973, il revient sur le banc après le départ de Giovanni Invernizzi et l'intérim d'Enea Masiero. Il terminera quatrième de Serie A. La psychologie avait atteint ses limites.

  • Giovanni Trapattoni Juventus / 1976-1986, 1991-1994

    S'il est aujourd'hui sans emploi depuis la fin de son mandat avec l'Irlande, Giovanni Trapattoni a cumulé les postes tout au long de sa carrière. Il a d'ailleurs coaché tous les grands clubs italiens, de l'Inter à Milan, en passant par la Fiorentina et la Juventus. La Juve, tiens. Celle avec laquelle il a le plus gagné. Sa première aventure à la Juventus débute en 1976, et va être absolument dingue. Le Trap et sa Juve sont un rouleau compresseur, aussi bien en Italie qu'en Europe. Il remporte sept Scudetti, ce qui constitue un record pour le club turinois, et glane une C1 en 1985, la fameuse...





  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant