Top 10 : promu et champion

le
0
Top 10 : promu et champion
Top 10 : promu et champion

Sur le podium de la Bundesliga et toujours invaincu avant cette huitième journée, le RB Leipzig détonne, pour sa découverte de l'élite allemande. S'il parait difficilement concevable qu'il réussisse à doubler tout le monde, Bayern et Dortmund compris, pour remporter son premier titre en tant que promu, ce ne serait néanmoins pas de l'inédit dans l'Europe d'après-Guerre. La preuve par dix.

Bordeaux 1949/1950


En France, le premier des trois cas de figure concerne Bordeaux, à une époque dominée par les clubs du nord-est de la France, Roubaix-Tourcoing inclus. Pour cette cinquième saison depuis l'armistice, les Girondins épatent pour leur retour en première division. Sous la houlette de l'entraîneur André Gérard, l'équipe va être surnommée "l'imprenable forteresse" par la presse et surprendre tout son monde en s'imposant largement pour décrocher le premier titre de l'histoire du club. Bordeaux termine avec six points d'avance sur le LOSC et sept sur Reims : meilleure défense et meilleure attaque, grâce notamment à l'ex-laveur de carreaux de La Haye, Bertus de Harder, auteur de 21 buts. Une épopée qui devait avoir de la gueule avec la voix ORTF de l'époque.


Tottenham 1950/1951


En Angleterre, Liverpool avait déjà fait le coup en 1906 et Everton en 1932. Après-Guerre, c'est Tottenham qui réussit l'enchaînement promotion-titre, avec une équipe composée notamment d'Alf Ramsey, de Bill Nicholson, Sonny Walters, Ron Burgess et le natif de Guernesey Len Duquemin. Vice-champions d'Angleterre en 1922, les Spurs décrochent là le premier des deux titres de leur histoire (le second dix ans plus tard), terminant quatre points devant Manchester United. Des Mancuniens qui prendront leur revanche dès la saison suivante, en 1952, terminant devant… Tottenham.


Ipswich 1961/1962


Angleterre toujours avec le cas étonnant d'Ipswich Town, qui conquiert le seul titre de son histoire l'année même de sa découverte de l'élite. Les Tractor Boys, pendant anglais des Paysans guingampais, passent en à peine cinq ans de la D3 au titre de champion de D1 grâce à un jeune et brillant entraîneur, un certain Alf Ramsey, qui conduira quelques années plus tard la sélection à son seul titre mondial à domicile. Ipswich, grâce aux 33 buts de la légende locale Ray Crawford, achève cette saison 61/62 au premier rang devant Burnley et Tottenham.


Saint-Etienne 1963/1964


Retour en France avec ce second cas de figure qui concerne Saint-Etienne. À…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant