Top 10 : les Polonais de l'AJ Auxerre

le
0

En signant à l'AJ Auxerre, l'international polonais Ludovic Obraniak entretient une filière exploitée depuis les années 70. Voici ceux qui ont le plus marqué l'histoire du club icaunais, patronymes écorchés de rigueur.

10. Tomasz Kłos (1998-2000)


Tout auréolé d'un titre de champion de Pologne sous les couleurs du ŁKS Łódź, ce grand gaillard taillé dans du chêne signe à l'AJA pour former une charnière centrale plutôt Lost in translation avec le Chilien Pedro Reyes. Titulaire régulier durant deux saisons, Kłos ne laisse pas un souvenir impérissable et rejoint Miroslav Klose à Kaiserslautern. Pas mauvais, pas très bon non plus, spécialiste du ventre mou du classement lors de ses expériences hors-Pologne, la 10e place de ce classement lui est logiquement octroyée.


9. Zbigniew Kaczmarek (1990-1992)


Le moins que l'on puisse dire, c'est que Zbigniew Kaczmarek incarne à merveille le joueur polonais d'avant émancipation du joug communiste. "Là comme ça, je n'ai pas de souvenir précis de lui. Très professionnel et réservé ", avance vaguement l'un de ses ex-coéquipiers en se triturant les méninges. Recruté en 1990 en même temps qu'Enzo Scifo et Alain Roche en partie grâce à la vente de Basile Boli, l'international polonais prend part à la première belle aventure européenne auxerroise. Les Bourguignons sont stoppés net en quarts de Coupe de l'UEFA par la Fiorentina, mais terminent troisièmes en championnat. Kaczmarek reste deux saisons sur les bords de l'Yonne avant de signer à Guingamp. Incognito.



8. Henryk Wieczorek (1980-1982)


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant